Une administration tour à tour courtisée, puis humiliée, voire foulée aux pieds

Toute l’histoire du Médiator pourrait se résumer dans la formule qu’utilisent les profes-seurs Even et Debré pour définir le cadre général des activités de la Commission d’autorisation de mise sur le marché : (page 46) « […] pour accéder au marché, il suffit d’une probabilité ténue d’efficacité, mais pour en être écarté, il faut une preuve irréfutable de risque. Les intérêts des industriels passent toujours avant ceux des … Lire la suite Une administration tour à tour courtisée, puis humiliée, voire foulée aux pieds

Sanofi, toujours Sanofi, et rien que Sanofi

Achevons notre lecture des cinq ou six pages que MM. Even et Debré rangent sous le titre « Des dépenses de médicaments délirantes – 15 milliards d’euros jetés par les fenêtres », en y ajoutant tout d’abord une équivalence que nous offrent les auteurs à l’issue de la démonstration qu’ils font d’une possibilité d’économie sur certaines molécules inutiles et dangereuses… Ils … Lire la suite Sanofi, toujours Sanofi, et rien que Sanofi

Quelques grands coups d’épée… dans l’eau, qui méritaient mieux

Même si, comme nous avons pu le constater à diverses reprises, il y a, pour le moins, une connivence extrême entre MM. Even et Debré et l’industrie pharmaceutique française telle qu’en Chris Viehbacher, directeur général de Sanofi, elle s’incarne, il nous faut prêter la plus grande attention à leurs propos pour autant qu’ils concentrent toutes sortes d’éléments qui se retrouvent dans l’expérience dont … Lire la suite Quelques grands coups d’épée… dans l’eau, qui méritaient mieux

Deux gentils garçons qui se fichent du monde

Certes, s’il faut en croire les éléments d’analyse que nous avons recueillis auprès des pro-fesseurs Even et Debré, les activités des grands laboratoires pharmaceutiques sont tout simplement criminelles. En matière de santé, il ne paraît pas y avoir quoi que ce soit de pire… Mais, comme il ne paraît pas y avoir quoi que ce soit de meilleur, il en … Lire la suite Deux gentils garçons qui se fichent du monde

Un présent qui déchantera longtemps encore

Bien assurés de nous avoir plongé(e)s au plus profond de l’écœurement par leur enquête impitoyable sur l’ensemble de la filière du médicament, les professeurs Even et Debré insistent sur la mise en cause des laboratoires pharmaceutiques : (page 111) « Telle est la réalité et non l’inverse, qui serait de mettre leurs moyens de recherche et développement et de production industrielle au service d’un objectif de santé … Lire la suite Un présent qui déchantera longtemps encore

Le loto généralisé de l’industrie pharmaceutique internationale

« Réaliser le plus rapidement possible les bénéfices les plus élevés possible », c’est bien le rêve que poursuit toute spéculation à caractère financier. Un rêve qui s’inscrit dans l’agréable fiction selon laquelle l’argent pourrait, par lui-même, engendrer de l’argent. Ce qui est effectivement un tour de magie qui se vérifie tous les jours, et d’un bout à l’autre d’un pays comme … Lire la suite Le loto généralisé de l’industrie pharmaceutique internationale

Un cul-de-sac tout à fait fascinant

Comme on le voit, il était bien agréable et très instructif de faire un tout petit bout de chemin en compagnie des professeurs Even et Debré du côté des frasques de la recherche médicale… Nous en ressortons particulièrement ragaillardi(e)s. Laissons donc là cette sombre affaire de maladie et de mort, oublions la nécessité dans laquelle nous nous sommes crus, un … Lire la suite Un cul-de-sac tout à fait fascinant

Un petit tour du côté de l’horreur

Le moment n’est certes pas venu de lâcher la main de messieurs Even et Debré. Nous allons effectivement nous avancer un peu dans ces catacombes que creuse le capitalisme triomphant, au cœur même de la médecine du quotidien… et il vaut mieux ne pas glisser sur la fange qui s’y trouve répandue. Nous voici donc partis à la recherche – … Lire la suite Un petit tour du côté de l’horreur

Des collines de Montfaucon à la place de Grève

Tandis que, dès l’entrée de son ouvrage de 2010 : « La recherche biomédicale en danger », Philippe Even se montre bien déterminé à prêter la main à toute pendaison haut et court des dignitaires de la recherche publique, nous le voyons en 2012 se charger, avec son collègue Bernard Debré, de dresser un acte d’accusation qui pourrait valoir, à tous les … Lire la suite Des collines de Montfaucon à la place de Grève

Rien qu’un pourrissement par la tête ?

 Passionnément favorables à l’économie de marché, chantres du rôle du secteur privé dans le domaine du médicament, les professeurs Even et Debré nous procurent paradoxalement tout ce qu’il faut pour porter à l’échafaud l’ensemble des personnages qui, depuis une trentaine d’années, auront fait la richesse – étendue à l’échelle de la planète – de l’industrie pharmaceutique. Bien sûr, le mot « échafaud » est encore … Lire la suite Rien qu’un pourrissement par la tête ?