Ces effets de miroir qui vous embrouillent tout

Reprenons cette jolie cavalcade d’un Lacan à la recherche de l’identité de son prénom ou du prénom de son identité : Jacques Lacan, Jacques-M. Lacan, Jacques M. Lacan, J.-M. Lacan, Jacques M. Lacan, Lacan Jacques Marie, J. Lacan, Dr. J Jacques Lacan… Voilà du monde, et du beau monde. Sans que, bien sûr, je puisse prétendre à être ici exhaustif. Comme j’en faisais l’aveu dès le premier article de cette série, le présent travail ne … Lire la suite Ces effets de miroir qui vous embrouillent tout

D’un masque à l’autre, larvatus prodeo, René Descartes dixit

René Descartes (1596-1650) : « J’avance masqué. » Après avoir suivi Jacques Lacan tel qu’il a pu nous apparaître, dès 1929, dans un cadre privé, rejoignons-le dans les publications auxquelles il a collaboré tout au long des années trente, en nous arrêtant tout d’abord sur sa signature… Rendant compte de la 84ème Assemblée de la Société Suisse de Psychiatrie … Lire la suite D’un masque à l’autre, larvatus prodeo, René Descartes dixit

C’est bien pourquoi Jean Moulin est un héros incomparable

La formule est donc désormais frappée dans le marbre d’Internet : « L’échec de Jean Moulin est total. Il ne reste rien de lui. Rien.                                        Michel J. Cuny. » Mais, dans le marbre elle ne l’est, et n’y est vraie que pour … Lire la suite C’est bien pourquoi Jean Moulin est un héros incomparable

Rien qu’une petite affaire de signature

Né en 1901, Jacques Lacan était donc le cadet de deux années de Jean Moulin (1899). Du point de vue générationnel, il paraît n’y avoir rien d’incongru à faire du premier le porteur, pour partie, du fardeau que l’Histoire de France aura attribué au second en le plaçant là où il était : à l’endroit du crime politique du siècle. Crime … Lire la suite Rien qu’une petite affaire de signature

De Gaulle ?… un peu plus de 2 millions de morts… Quel poids dans nos inconscients ?

Après avoir indiqué le double caviardage de Charles de Gaulle sur le texte fondateur du Conseil National de la Résistance (« souverainement ») et de François Hollande sur le texte de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 (« la propriété »), passons à la piste qui s’en dégage… Rubens : Saturne dévorant un de … Lire la suite De Gaulle ?… un peu plus de 2 millions de morts… Quel poids dans nos inconscients ?

D’un caviardage à un autre

C’est donc en 1993 que j’ai fait cette petite découverte de la suppression rétrospective, par De Gaulle, de l’adverbe « souverainement » dans le texte fondateur du Conseil National de la Résistance tel qu’il paraît dans le deuxième tome des « Mémoires de guerre », Plon, 1956, page 445. Il en est résulté le livre « Fallait-il laisser mourir Jean Moulin? » que … Lire la suite D’un caviardage à un autre

Cette « souveraineté » proposée par Jean Moulin au peuple français en 1943, et dont aujourd’hui celui-ci, complètement avachi, se fiche comme de l’an 40…

En février 1943, Jean Moulin, venu à Londres, avait contraint Charles de Gaulle à faire figurer l’adverbe « souverainement » dans le texte fondateur de ce qui s’appelait à ce moment-là : le Conseil de la Résistance. Jean Moulin (1899-1943) En 1956, à la page 445 du tome des « Mémoires de guerre » dans lequel le Général  prétend … Lire la suite Cette « souveraineté » proposée par Jean Moulin au peuple français en 1943, et dont aujourd’hui celui-ci, complètement avachi, se fiche comme de l’an 40…

8 juillet 1943… Jean Moulin ?

Ce jour-là, le créateur du futur Conseil National de la Résistance mourait des blessures infligées par Klaus Barbie… À sa naissance, le petit Jean fut accueilli par un poème de son père, Antonin, l’incorrigible littérateur : « Un rayon de soleil sur tout son corps se joue, Dorant sa chair ; Une fossette s’ouvre et rit à chaque joue, D’un si … Lire la suite 8 juillet 1943… Jean Moulin ?