Comme si l’Allemagne ne connaissait pas la supériorité quantitative et qualitative de la production publique sur la production privée…

Le premier article de ce que nous appellerons ici le Décalogue de l’ « économie sociale de marché » était donc formulé de la façon suivante :« 1. la propriété privée des moyens de production, la liberté d’exercer une activité industrielle ou commerciale, la liberté de choisir sa profession et la responsabilité liée à la propriété privée. » (Idem, page … Lire la suite Comme si l’Allemagne ne connaissait pas la supériorité quantitative et qualitative de la production publique sur la production privée…

Dès 2013, la feuille de route des V.R.P. de l’économie sociale de marché était disponible auprès de la Fondation Konrad Adenauer

La cinquième rubrique des éminentes qualités prêtées par la Fondation Konrad Adenauer à l‘ « économie sociale de marché » concerne – tout simplement… « l’éthique ». Nous découvrons, sans trop en être étonné(e)s, qu’elle n’en manifeste justement aucune… s’il faut en rester à ceci qui représente le condensé de l’ensemble de cette systématisation d’une économie qui plonge ses … Lire la suite Dès 2013, la feuille de route des V.R.P. de l’économie sociale de marché était disponible auprès de la Fondation Konrad Adenauer

L’économie sociale de marché, ou comment se jouer des « faibles » pour mieux faire croître les « forts »

Avant de quitter ce côté « libéral » qui qualifie la deuxième des cinq qualités dignes d’être mises au compte de l’ « économie sociale de marché » par les auteurs qui en font la promotion à travers la Fondation Konrad Adenauer, nous allons pouvoir nous arrêter un peu sur ce qui se trouve dans une saisissante continuité … Lire la suite L’économie sociale de marché, ou comment se jouer des « faibles » pour mieux faire croître les « forts »

Les mensonges intéressés de cette « économie sociale de marché » qui se prétend « démocratique, éclairée et libérale »

Finalement, alors que nous sommes à environ soixante-dix années après que l’ « économie sociale de marché » sera devenue la ligne officielle de développement de l’économie allemande, les membres de la Fondation Konrad Adenauer doivent finir par l’admettre – et ceci en caractères bien visibles :« « La réconciliation entre le capital et le travail » : un objectif … Lire la suite Les mensonges intéressés de cette « économie sociale de marché » qui se prétend « démocratique, éclairée et libérale »

Quand l’ancien nazi Alfred Müller-Armack mitonnait d’étranges petits plats pour assurer la « sécurité » du travail sans jamais gêner le capital…

Nous avons vu que, même du point de vue des apôtres de l’ « économie sociale de marché », celle-ci ne peut empêcher que certaines parties de la population connaissent parfois des moments difficiles, et peut-être même très difficiles…  D’où la « deuxième étape » dont Ludwig Erhard, ministre de l’Économie de la République fédérale d’Allemagne, aura indiqué qu’elle correspondait … Lire la suite Quand l’ancien nazi Alfred Müller-Armack mitonnait d’étranges petits plats pour assurer la « sécurité » du travail sans jamais gêner le capital…

4. Du manuscrit au tapuscrit. De la composition à l’impression.

La rue Burdeau à Lyon© AP MJC-FP 1985. L’imposant manuscrit, à l’encre noire sur papier pelure jaune soleil, et le tapuscrit, réalisé avec notre machine à écrire au fil de l’écriture à la main, étaient là, sur la table. L’heure était grave – et ce n’est pas qu’une expression – parce que nous n’avions pas … Lire la suite 4. Du manuscrit au tapuscrit. De la composition à l’impression.

Ludwig Wilhelm Erhard (1897-1977) entouré de la fine équipe de l’ordolibéralisme et de l’économie sociale de marché

Si le gros document mis en circulation en 2013 par la Fondation Konrad Adenauer à propos des origines doctrinales de l’ « économie sociale de marché » ne nous dit rien de la longue fréquentation établie entre deux des personnages principaux de cette aventure – Alfred Müller-Armack et Karl Schiller – et le parti national-socialiste, fréquentation qui … Lire la suite Ludwig Wilhelm Erhard (1897-1977) entouré de la fine équipe de l’ordolibéralisme et de l’économie sociale de marché

Ordolibéralisme et économie sociale de marché : « Boum ! » sur la tête de la Grèce , hier… Et des autres, demain ?

Après avoir rappelé cette phrase du travail à caractère historique réalisé en 2013 par la Fondation Konrad Adenauer à propos de l‘ « économie sociale de marché » évoquant…«  le national-socialisme qui combina une dictature de droit avec une économie oscillant entre le marché et la planification mais toujours au service des efforts de guerre. » (Idem, page 8)… et … Lire la suite Ordolibéralisme et économie sociale de marché : « Boum ! » sur la tête de la Grèce , hier… Et des autres, demain ?

3. Deux pilotes de ligne pour un premier essai

À Lyon, la première édition de mon premier roman Le dernier chemin étant quasiment épuisée, notre survie dépendait exclusivement de la force physique et morale de Michel qui pouvait encore diffuser ses premier et deuxième roman : Une femme très ordinaire et Les samedis de mai. À l’hôtel Burdeau, notre chambre, juste au fond du … Lire la suite 3. Deux pilotes de ligne pour un premier essai