D’où vient qu’un Gorbatchev et son épouse aient pu atteindre les sommets de l’État soviétique ?

Pour maintenir, en présence du nazisme, cette structure très spécifique établie à partir de la Révolution d’Octobre 1917 par la dictature du prolétariat ouvrier et paysan, il avait fallu en passer par 27 millions de morts…, tandis que selon ce qu’en aura dit le ministre soviétique de la Défense, Dimitri Iazov, en novembre 1990, c’est-à-dire … Lire la suite D’où vient qu’un Gorbatchev et son épouse aient pu atteindre les sommets de l’État soviétique ?

En lieu et place de la minutieuse construction prolétarienne, voici donc Gorby et Raïssa…

En 1985, puisqu’il s’agissait d’établir le rapport du secrétaire général Mikhaïl Gorbatchev en dehors de ce tout souverain que constituait jusqu’alors le Congrès du parti communiste d’Union soviétique, et ceci sans plus tenir aucun compte des décisions prises dans le passé – et donc, aussi bien en remontant jusqu’à 1917, qu’en laissant de côté toute … Lire la suite En lieu et place de la minutieuse construction prolétarienne, voici donc Gorby et Raïssa…

Quand la souveraineté du travail se laisse démonter par la pseudo-souveraineté de l’opinion publique

Chez Lénine, il ne s’agit pas seulement, pour le militant communiste, d’avoir une « opinion ». Il s’agit, pour lui, de se documenter, de déployer une activité critique à partir des documents, et ensuite seulement de songer à émettre un avis qui sera soumis à la réflexion de ses confrères et de ses consœurs du parti. Reprenons … Lire la suite Quand la souveraineté du travail se laisse démonter par la pseudo-souveraineté de l’opinion publique

Vladimir Ilitch Lénine, grand stratège des modalités d’exercice de la dictature du prolétariat

Notons aussitôt que Gorbatchev sait pertinemment en quoi sa démarche n’a eu aucun caractère démocratique, quel que soit le sens que l’on puisse donner à ce dernier terme : « La perestroïka a commencé par en haut. Il ne pouvait en être autrement dans le cadre du totalitarisme. » (Idem, page 230.) En effet, comme nous le verrons … Lire la suite Vladimir Ilitch Lénine, grand stratège des modalités d’exercice de la dictature du prolétariat

U.R.S.S. – Le temps de l’hallali…

Du point de vue de la politique extérieure, et de ce qu’il en avait coûté à l’Union soviétique pour résister aux assauts d’Adolf Hitler, il nous faut admettre, avec Andreï Gratchev, que tout s’était décidément effondré rien que comme un vulgaire château de cartes… « En novembre 1990, lors de la signature à Paris du traité … Lire la suite U.R.S.S. – Le temps de l’hallali…

De la direction collégiale de l’État soviétique à la dictature personnelle d’un Gorbatchev sans foi ni loi…

Une première remarque s’impose, selon Andreï Gratchev, l’un des personnages qui auront connu de près toute cette histoire de la destruction de l’Union soviétique. Elle concerne la persistance de l’une des caractéristiques essentielles de la structure de pouvoir mise en place par la dictature du prolétariat ouvrier et paysan : le contrôle exercé en permanence par … Lire la suite De la direction collégiale de l’État soviétique à la dictature personnelle d’un Gorbatchev sans foi ni loi…

A paraître…

La petite centaine d’articles d’abord parus ici à propos de la trajectoire politique de Vladimir Poutine se trouvera reprise prochainement dans un livre électronique de quelques centaines de pages. J’en donne les libellés principaux… tandis que je prépare la suite : 1 – Remettre la Russie dans le droit chemin 2 – Fini de rire : … Lire la suite A paraître…