L’extermination des Juifs d’URSS ?… Mais c’est la faute à Staline, voyons !…

Dans la quarantaine de pages que Stéphane Courtois a placée en introduction du Livre noir du communisme – Crimes, terreur, répression, publié sous sa responsabilité en 1997, il renvoie à Vassili Grossman, dont il indique qu’il « fut l’un des maîtres d’œuvre du Livre noir sur l’extermination des Juifs d’URSS ». Soulignons que Vassili Grossman était juif … Lire la suite L’extermination des Juifs d’URSS ?… Mais c’est la faute à Staline, voyons !…

De Iouri Andropov à Vladimir Poutine : une étrange communauté de destin

[NB. Pour garder un contact direct avec mes différents travaux (économie, géopolitique, histoire, etc.) et avec moi-même, vous pouvez vous inscrire à la page que je viens de créer ici . À bientôt.] Je rappelle que nous sommes occupé(e)s à essayer de cerner la continuité politique qu’il y a, peut-être, entre Iouri Andropov, président du KGB entre 1967 et … Lire la suite De Iouri Andropov à Vladimir Poutine : une étrange communauté de destin

Quand Iouri Andropov organisait la protection de la future ville natale de Vladimir Poutine

[NB. Pour garder un contact direct avec mes différents travaux (économie, géopolitique, histoire, etc.) et avec moi-même, vous pouvez vous inscrire à la page que je viens de créer ici . À bientôt.] Dès le début de l’abécédaire qu’il consacre à Vladimir Poutine – Poutine de A à Z, Éditions Stock 2017 -, Vladimir Fédorovski s’enchante de ce que … Lire la suite Quand Iouri Andropov organisait la protection de la future ville natale de Vladimir Poutine

I. 1 – Vladimir Poutine : « Qu’est ce qu’un monde unipolaire ? »

I. – 1 – Vladimir Poutine : « Qu’est ce qu’un monde unipolaire ? » Discours de Vladimir Poutine, prononcé le 10 février 2007, à la Conférence sur la Sécurité, à Munich (Allemagne) Des hommes politiques, des militaires, des entrepreneurs, des experts Le 10 février 2007, Vladimir Poutine prononçait un discours, à la Conférence sur la Sécurité à Munich (München … Lire la suite I. 1 – Vladimir Poutine : « Qu’est ce qu’un monde unipolaire ? »

Errare humanum est, perseverare diabolicum…

En présence d’une petite fille de 6 ou 7 ans qui persisterait dans le mensonge ou dans les contre-vérités ainsi que le fait Hannah Arendt à plus de soixante ans – et de façon tout à fait consciente -, il y aurait tout de même de quoi nourrir une certaine inquiétude. Qu’adulte ayant vécu la seconde guerre … Lire la suite Errare humanum est, perseverare diabolicum…

Dictatures et tyrannies : tant qu’on veut. Mais « totalitarisme » : jamais!

Ainsi, selon Hannah Arendt, essayer de faire le tri entre Chine communiste, Russie communiste et Allemagne nazie, ce serait s’affairer inutilement à couper les cheveux en quatre. Il s’agit tout simplement de régimes « totalitaires », cet objet improbable dont elle se promet de dégager les caractéristiques. Mais, aussitôt, elle aura préféré réaliser une grosse économie d’efforts … Lire la suite Dictatures et tyrannies : tant qu’on veut. Mais « totalitarisme » : jamais!

L’horreur qui nous mine quotidiennement

On nous a tant parlé des camps de concentration, des chambres à gaz et de toutes les horreurs perpétrées ici ou là par le nazisme, que nous avons fini par croire que nous en avions été libérés. Bientôt, par la grâce de personnages de la dimension d’Hannah Arendt, nous avons découvert que nous ne savions … Lire la suite L’horreur qui nous mine quotidiennement

Staline-Hitler : un mariage de raison ou un mariage d’amour ?… Voilà où nous en sommes

Après avoir évoqué ce premier chapeau des Guignols du totalitarisme sous lequel s’établit le lapin de rien moins que 15 millions de victimes du débutant Mao, nous allons nous tourner tranquillement vers le second chapeau sous lequel va se produire ce qui est un remake assez réussi de ce que la psychanalyse appelle : la scène primitive. En … Lire la suite Staline-Hitler : un mariage de raison ou un mariage d’amour ?… Voilà où nous en sommes

Derrière le patriotisme, la lutte des classes

Nous avons évoqué précédemment la duplicité inhérente à l’Education « nationale », c’est-à-dire sous obédience bourgeoise… Ici, nous atteignons le lieu où elle prend des proportions monstrueuses. Car, si Ernest Renan parle tant de nation et de patrie, il n’avait pas hésité à écrire dès le lendemain de la perte de l’Alsace-Lorraine (1871) : « Si la Prusse … Lire la suite Derrière le patriotisme, la lutte des classes

Pierre Mendès France… Un rien de Front populaire face à Charles de Gaulle

Nous l’avons vu : dès sa thèse de doctorat (1928), Pierre Mendès France avait souligné que, dans les cas de modification de la valeur de la monnaie, les salariés sont les principales victimes. Un an plus tard, il écrivait dans Notre Temps (avril 1929) un texte qui permet de constater qu’il n’était pas un dangereux bolchevik : … Lire la suite Pierre Mendès France… Un rien de Front populaire face à Charles de Gaulle