7. Derrière l’image du « Roi-Soleil »… la réalité d’un roi négrier

7
Derrière l’image du « Roi-Soleil »…
la réalité d’un roi négrier

La France faisait un important commerce de grains avec les Berbères. Elle prétendait exercer un droit de souveraineté sur une partie de la côte nord-africaine pour y pêcher le corail ; elle possédait des comptoirs de commerce et avait installé des forts militaires. L’expédition qui s’annonçait, en cette année 1830, n’était pas la première expédition contre Alger.

Sous la Régence puis sous le règne de Louis XIV (1643-1715), les menaces de bombardement de la ville avaient été souvent suivies d’exécutions, comme en 1683 et 1688 : en 1683, près de mille bombes avaient ravagé Alger ; les expéditions, qui s’étaient succédé de 1663 à 1688, tournées contre les Algérois qui, considérant que les pillages des biens de la ville et de la côte ne pouvaient perdurer, laissaient leurs “corsaires” s’emparer des navires et des hommes pour les emprisonner et, sans souci de leur “rang”, les mettre au travail, s’étaient achevées par des traités imposés à la régence d’Alger.

L’expédition de 1664, ayant tourné court, une autre fut lancé en 1665. Dans son ouvrage qu’“il dédie à l’armée française”, Alfred Nettement relate les faits suivants qui indiquent bien qu’il ne s’agissait pas, pour le royaume de France, de s’en tenir à la ville d’Alger : en 1681… « L’année ne s’était point écoulée avant que Duquesne, et sous lui Tourville, eussent détruit la flotte de Tunis et de Tripoli. Il fallut que les chefs de ces deux pays subissent les conditions imposées par Louis XIV. Au nombre de ces conditions était la mise en liberté de tous les esclaves chrétiens. » [Alfred Nettement, Histoire de la Conquête d’Alger écrite sur des documents inédits et authentiques, Librairie Jacques Lecoffre, Lecoffre fils et sucesseurs, 1867, page 106.] Ceci à une époque où la mise en esclavage des Noir(e)s battait son plein de l’autre côté de l’Atlantique…

7-la-caverne-dali-baba

La caverne d’Ali Baba

C’est que, selon Alfred Nettement, en l’occurrence très explicite, imposer sa loi sur les mers et les océans était, pour les Européens, une façon d’aborder l’immense caverne d’Ali Baba qu’était pour eux l’Afrique : « Ces répressions, dont l’effet n’était que passager, ayant été jugées insuffisantes, Louis XIV conçut la pensée de conquérir sur la côte d’Afrique une position militaire et maritime assez forte pour protéger, d’une manière efficace et constante, notre commerce et nos intérêts. » [Alfred Nettement, Histoire de la Conquête d’Alger écrite sur des documents inédits et authentiques, Librairie Jacques Lecoffre, Lecoffre fils et sucesseurs, 1867, page 104] Quel « commerce » de « quelles marchandises » et quels « intérêts » devait protéger la flotte de Louis XIV « sur la côte d’Afrique » ?

Françoise Petitdemange
3 novembre 2016

Suite : 8. Traite orientale et colonisation occidentale

Publicités

Une réflexion sur “7. Derrière l’image du « Roi-Soleil »… la réalité d’un roi négrier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s