Spécificité juive et internationalisme prolétarien

Créé en 1897, le Bund – Union générale des ouvriers juifs de Lituanie, Pologne et Russie – aura été partie prenante de l’organisation, en mars 1898, du congrès de Minsk qui devait déboucher sur la création du POSDR (Parti ouvrier social-démocrate de Russie). Cinq ans plus tard – le 1er février 1903 –, Lénine publiait … Lire la suite Spécificité juive et internationalisme prolétarien

Sionisme et socialisme au temps de Lénine

À la fin du XIXe siècle, ainsi que nous l’avons vu, il était devenu urgent, selon Theodor Herzl – le père fondateur du sionisme – de soustraire l’intelligentsia juive pauvre à la fascination que paraissait alors exercer sur elle le socialisme. L’initiative prise, dès 1896, de proposer la création, en Palestine éventuellement, d’un État des … Lire la suite Sionisme et socialisme au temps de Lénine

Un phare pour le sionisme : Benjamin Disraeli

Comme je l’ai montré antérieurement, dans le projet sioniste défini par Theodor Herzl en 1896, la Grande-Bretagne occupe une place de choix. Or, à cette époque-là, le Royaume-Uni était – et de très loin – la première puissance impérialiste au monde. Pour sa part, Theodor Herzl nous a montré que, parmi ses soucis, il y … Lire la suite Un phare pour le sionisme : Benjamin Disraeli

Sionisme et mise au pas du travail

Ainsi que nous allons le voir dans ce dernier des quatorze articles que j’aurai consacrés au sionisme selon le livre L’État des Juifs publié à Vienne (Autriche) par Theodor Herzl, l’ensemble de ce projet politique est manifestement centré sur la mise au pas, souhaitée par la haute finance juive, des Juifs pauvres, par le biais … Lire la suite Sionisme et mise au pas du travail

Le sionisme et l’exploitation de l’être humain par l’être humain

Après avoir expliqué, dans L’État des Juifs (1896), les modalités de cession, aux chrétiens, des biens immobiliers et commerciaux que les Juifs ne pourront que laisser sur place, Theodor Herzl aborde la question du système de transport à mettre en place. S’agissant des chemins de fer, explique-t-il… « […] là où ils appartiennent à des propriétaires … Lire la suite Le sionisme et l’exploitation de l’être humain par l’être humain

Le sionisme garant du marché de l’immobilier au départ comme à l’arrivée

Dans L’État des juifs (1896), Theodor Herzl indique que la Jewish Company – la société par actions dont il recommande la création dès la mise en œuvre du projet sioniste – devra rassembler la somme de 1 milliard de marks. Que fera-t-elle de ce capital ? Elle s’en servira, tout d’abord, pour organiser le départ vers … Lire la suite Le sionisme garant du marché de l’immobilier au départ comme à l’arrivée

Sionisme et pouvoir d’achat des uns et des autres

Nous l’avons vu dans L’État des Juifs de Theodor Herzl dont la publication remonte à 1896, en Palestine tout devait commencer par les Juifs les plus pauvres, mais tout devait aussi être organisé de façon à ce qu’un vrai marché s’établisse au plus vite. La haute finance judéo-britannique impliquée dans la société par actions de … Lire la suite Sionisme et pouvoir d’achat des uns et des autres

Sionisme et spéculation foncière et immobilière

Selon L’État des Juifs publié en 1896 par Theodor Herzl, le sol sur lequel les Juifs pauvres pourront construire eux-mêmes leur maison en Palestine appartiendra, dès le départ, à la société par actions de droit britannique : Jewish Company. De plus, celle-ci gérera, en régie directe, toutes les modalités techniques de la construction elle-même, et pourra … Lire la suite Sionisme et spéculation foncière et immobilière

Sionisme, travail et rente foncière

Nous avons quitté Theodor Herzl au moment où, dans L’État des Juifs publié en 1896, il nous indiquait que, dès leur arrivée en Palestine, les « plus pauvres » bénéficieraient des attentions de l’État juif provisoire, la Society of Jews, et de la société par actions de droit britannique, la Jewish Company, qui sauraient leur fournir, en … Lire la suite Sionisme, travail et rente foncière

Sionisme et gestion des ressources humaines

Dans L’État des Juifs (1896), Theodor Herzl nous a montré comment les tout premiers arrivants juifs en Palestine, les plus pauvres – et notamment les mendiants – seront conduits, par une assistance intelligemment menée, à acquérir des réflexes de travail. Ainsi, dès le départ, une mise en garde s’impose. Theodor Herzl nous la fournit de … Lire la suite Sionisme et gestion des ressources humaines