L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ?…

Michel J. Cuny « L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? – Question posée à l’Europe du XXIème siècle » Editions Paroles Vives, 2019 (Livre électronique de 415 pages, accessible ici) La France est désormais prisonnière de la systématisation économique, politique et militaire initiée dès le milieu du XVIIIème siècle par Frédéric II de Prusse que, déjà, … Lire la suite L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ?…

L’Allemagne aura-t-elle fini par gagner la Seconde Guerre mondiale ?

En voyant défiler les Gilets jaunes, j’ai cru retrouver les scènes de la débâcle de juin 1940 telles que les documents filmés ou photographiques de l’époque nous les restituent… Quelle guerre la France a-t-elle donc perdue ? Par quel Etat français sa population laborieuse a-t-elle été trompée en permanence, et jusqu’à plus soif, depuis les … Lire la suite L’Allemagne aura-t-elle fini par gagner la Seconde Guerre mondiale ?

Corée : Donald Trump sur les traces de Charles de Gaulle et de Douglas MacArthur ?

À la page 43 de son ouvrage Le feu et la cendre (Plon 1979), le journaliste Jean-Raymond Tournoux écrivait, à propos du président des États-Unis de l’après-seconde guerre mondiale, Harry Truman : « On trouve dans le Journal du secrétaire d’État à la Défense des U.S.A., Forrestal, ces deux annotations : « 13 septembre 1948 – Entretien avec le … Lire la suite Corée : Donald Trump sur les traces de Charles de Gaulle et de Douglas MacArthur ?

Mikhaïl Gorbatchev : un Soviétique qui confond économie de marché avec paradis sur terre

Une phrase rédigée par un Mikhaïl Gorbatchev dont on pourrait penser qu’il avait tout de même une certaine connaissance des travaux de Marx et de Lénine est proprement stupéfiante. La voici : « Mais la conclusion la plus importante que je tirai de mes voyages était que le niveau de vie de la population était supérieur en … Lire la suite Mikhaïl Gorbatchev : un Soviétique qui confond économie de marché avec paradis sur terre

C’est bien pourquoi Jean Moulin est un héros incomparable

La formule est donc désormais frappée dans le marbre d’Internet : « L’échec de Jean Moulin est total. Il ne reste rien de lui. Rien.                                        Michel J. Cuny. » Mais, dans le marbre elle ne l’est, et n’y est vraie que pour … Lire la suite C’est bien pourquoi Jean Moulin est un héros incomparable

Rien qu’une petite affaire de signature

Né en 1901, Jacques Lacan était donc le cadet de deux années de Jean Moulin (1899). Du point de vue générationnel, il paraît n’y avoir rien d’incongru à faire du premier le porteur, pour partie, du fardeau que l’Histoire de France aura attribué au second en le plaçant là où il était : à l’endroit du crime politique du siècle. Crime … Lire la suite Rien qu’une petite affaire de signature

De Gaulle ?… un peu plus de 2 millions de morts… Quel poids dans nos inconscients ?

Après avoir indiqué le double caviardage de Charles de Gaulle sur le texte fondateur du Conseil National de la Résistance (« souverainement ») et de François Hollande sur le texte de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 (« la propriété »), passons à la piste qui s’en dégage… Rubens : Saturne dévorant un de … Lire la suite De Gaulle ?… un peu plus de 2 millions de morts… Quel poids dans nos inconscients ?

Cette « souveraineté » proposée par Jean Moulin au peuple français en 1943, et dont aujourd’hui celui-ci, complètement avachi, se fiche comme de l’an 40…

En février 1943, Jean Moulin, venu à Londres, avait contraint Charles de Gaulle à faire figurer l’adverbe « souverainement » dans le texte fondateur de ce qui s’appelait à ce moment-là : le Conseil de la Résistance. Jean Moulin (1899-1943) En 1956, à la page 445 du tome des « Mémoires de guerre » dans lequel le Général  prétend … Lire la suite Cette « souveraineté » proposée par Jean Moulin au peuple français en 1943, et dont aujourd’hui celui-ci, complètement avachi, se fiche comme de l’an 40…

Juin 1962 – Le Conseil national de la Révolution algérienne entre bourgeoisie et travailleurs ?

par Issa Diakaridia Koné Reprenons l’analyse du féodalisme telle que le Conseil national de la Révolution algérienne (C.N.R.A.) la faisait dès juin 1962, trois mois après la signature des accords d’Évian, en mettant en cause les « survivances idéologiques » ainsi que les « vestiges sociaux » qu’il laisse derrière lui : « Reposant sur le principe d’une autorité patriarcale et paternaliste, … Lire la suite Juin 1962 – Le Conseil national de la Révolution algérienne entre bourgeoisie et travailleurs ?