L’Afrique pillée, colonisée, martyrisée

L’Afrique pillée, colonisée, martyrisée


C’est parce qu’il était le plus démocrate de tous les personnages politiques que Muammar Gaddhafi a été tué. Il gênait considérablement les faux démocrates, les tartufes des prétendues républiques, les sectaires des droits de l’homme.

C’est au nom des droits de l’homme que la Libye a été bombardée de mars à octobre 2011, que la population est chassée de son pays, depuis la fin des bombardements, par le nouveau pouvoir mis en place par la France de Sarkozy, la Grande-Bretagne de Cameron, les Etats-Unis d’Obama (tous trois, anciens pays colonisateurs dont les troupes d’occupation, de colonisation avaient dû déguerpir du sol libyen avec armes et bagages, après la Révolution du 1er Septembre 1969). C’est au nom des droits de l’homme que les bombes ont massacré hommes, femmes et enfants, les frappant, jour après jour, dans leurs maisons, dans les rues de leurs villes, dans leurs villages, les tuant, la nuit, dans leur sommeil. C’est au nom des droits de l’homme que le Guide révolutionnaire a été lynché, assassiné. Non, les chefs d’Etat qui se succèdent à la tête de la France, de la Grande-Bretagne, et des Etats-Unis n’ont de leçon à donner à personne dans aucun pays du monde : ils donnent des ordres barbares et les exécutants de ces ordres humilient, insultent, tuent, massacrent dans les conditions les plus barbares, les plus sauvages qui puissent exister. Et ce, sans qu’aucun chef d’Etat, digne de ce nom, n’intervienne, sans qu’aucune organisation n’impose le moindre frein à la domination militaire de ces trois chefs d’Etats.

Carte-La-Sierra-Leone-en-Afrique_large_carte

Le 5 juin 2007, Muammar Gaddhafi, lors d’une tournée en Afrique, s’exprimait ainsi devant la population du Sénégal : « Le colonialisme a pillé les richesses de l’Afrique et les colons ont traité les Africains comme des animaux. Ils nous ont colonisés, ils nous ont divisés et réduits comme leurs marchandises. Ils ont donné des noms européens à nos villes et à nos villages, ils nous ont séparés sans aucunement nous permettre de progresser. Et ils ne cessent de piller nos richesses. L’Afrique a connu des périodes difficiles dans son histoire et peu d’Africains ont pu progresser et apprendre comme Kwame N’krumah. Certains comme Lumumba, Modibo Keita, Jamal Abdel Nasser, Ahmed Ben Bella, Seku Toure et Senghor eurent la possibilité d’apprendre et de progresser. Ce groupe a pu diriger l’Afrique vers la libération et l’indépendance ; qu’en est-il après ? Le colonialisme a tenté de liquider cette élite de dirigeants africains ; il se trouve qu’il n’y avait aucune alternative d’une indépendance réelle sur le plan économique et politique, je veux dire d’une indépendance sous les hégémonies occidentales. Ce qui fit que Lumumba fut liquidé, N’Krumah et Modibo Keita renversés ; il y eut 60 tentatives d’assassinats contre Jamal Abdel Nasser. Il y avait donc tout un complot et tout un plan pour liquider et renverser ces dirigeants qui avaient une vision future pour l’Afrique. Ce qui entraîna le continent africain dans une phase d’instabilité et de coups d’Etat militaires. » [Cité par Françoise Petitdemange, dans La Libye révolutionnaire dans le monde (1969-2011)Editions Paroles Vives 2014, pages 435-436.]

Alors, de quoi ces trois chefs d’Etat peuvent-ils se plaindre, dorénavant, eux qui mettent en danger les populations de leurs pays ?…

Suite : L’ONU, un outil criminel contre Muammar Gaddhafi et le peuple libyen

Françoise Petitdemange 

Publicités

2 réflexions sur “L’Afrique pillée, colonisée, martyrisée

    1. @ Papadjy,
      Merci pour votre commentaire.
      Au milieu du brouhaha de la parlote médiatique qui formate les cerveaux en vue d’obtenir une pensée unique, il y a, ici et là, partout dans le monde, des individus qui refusent de se laisser prendre dans le tourniquet.
      Avec les moyens modernes (Internet, notamment), il est possible, pour ces individus, de se rendre compte qu’ils ne sont pas tout seuls, perdus dans leurs pensées. Ces individus se rejoignent autour de certains thèmes.
      Bien cordialement à vous,
      Françoise Petitdemange

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s