1938-1958 : Une histoire qui bégaie

Avant que le député Bruyneel ne reprenne ses assauts contre les votes communistes et après que Paul Reynaud, président du Comité consultatif constitutionnel lui ait rivé son clou quant à une éventuelle consultation du compte rendu analytique des séances précédentes, il faudrait encore que les membres de ce Comité de la dernière chance se convainquent … Lire la suite 1938-1958 : Une histoire qui bégaie

La hiérarchie dictatoriale bien comprise de la Cinquième République naissante

Du groupe de travail qui nous avait permis de voir briller MM. Bruyneel, Barrachin et Chardonnet sur les freins à apporter au vote communiste grâce à la Constitution en préparation en août 1958, passons à la séance plénière du Comité consultatif constitutionnel un peu plus tard dans cette même journée du 1er août 1958. Il faut tout d’abord … Lire la suite La hiérarchie dictatoriale bien comprise de la Cinquième République naissante

Démocratie bourgeoise contre démocratie populaire : un enjeu au cœur de la Constitution de 1958

Nous avions laissé Edmond Barrachin au moment où il s’inquiétait d’obtenir du général de Gaulle et de son gouvernement que soit mise en place, par le biais d’une loi organique dûment prévue dans la nouvelle Constitution, une barrière à l’expression des voix communistes. Cela se passait à l’occasion de la séance du 31 juillet 1958, … Lire la suite Démocratie bourgeoise contre démocratie populaire : un enjeu au cœur de la Constitution de 1958

Quand le vote populaire – bloqué à l’extrême gauche en 1958 – revient par l’extrême droite un demi-siècle plus tard

Il y a maintenant une trentaine d’années qu’ont été publiés, par la Documentation française, les « Documents pour servir à l’histoire de l’élaboration de la Constitution du 4 octobre 1958 ». Nous y découvrons comment a été construite la cage dans laquelle nous sommes enfermé(e)s depuis cinquante-sept ans… Comme de coutume dès qu’il s’agit d’éléments historiques qui … Lire la suite Quand le vote populaire – bloqué à l’extrême gauche en 1958 – revient par l’extrême droite un demi-siècle plus tard