IV. 143 – Des voies d’évacuation pour les civils ou des voies d’exfiltration pour les terroristes ?

IV. 143 – Des voies d’évacuation pour les civils
ou des voies d’exfiltration pour les terroristes ?

La base aérienne russe de Hmeimim, dans la province syrienne de Lattaquié, étant constamment la cible des drones provenant des zones encore occupées d’Idleb, les forces aériennes russes ont bombardé, le 5 septembre 2018, les positions des terroristes dans ce gouvernorat.

L’ONU, qui ne craint pas les « bains de sang » dans lesquels les bombardements occidentalo-golfico-sionistes plongent la population syrienne (hommes, femmes, enfants), exhorte la Russie et la Turquie à les éviter ! Que soutient l’ONU ? « L’intégrité territoriale » de la Syrie inscrite dans sa Charte, ou l’occupation du sol syrien par des hordes de mercenaires financées, armées, soldées par les forces occidentalo-golfico-sionistes ?

Au regard de l’énergie déployée par l’ONU, s’agit-il de garantir un « couloir humanitaire » et des « voies d’évacuation » pour protéger la population civile d’Idleb, ou s’agit-il de garantir un « couloir humanitaire » et des voies d’exfiltration pour permettre aux terroristes de fuir et de se réfugier vers le nord, l’est et le sud du pays afin de poursuivre leur occupation ailleurs, appuyés par la Turquie, au nord, et les États-Unis, au sud ?…

Vassily Nebenzia (Russie)

Selon l’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia, Idleb compte « 40 à 45 bandes armées, représentant 50.000 personnes ». Rien que le groupe Al-Nosra, qui appartient à Al-Qaïda, comprend « 16.000 personnes »… Et ceux qui prétendent vouloir « une réconciliation ou une trêve », combien sont-ils ? « 13.000 individus. » [Le devoir, (AFP à New York), Syrie : l’émissaire de l’ONU souhaite un « ultimatum » pour Idleb, 8 septembre 2018.]

L’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, voudrait imposer un « ultimatum » à tous les combattants pour les obliger à quitter les zones peuplées d’Idleb et prône une « évacuation volontaire » des civils. [Idem.] Il n’a rien inventé ! Le gouvernement syrien met en place des couloirs humanitaires et des voies d’évacuation à chaque fois que les combats se rapprochent des civils pour protéger ceux-ci.

Quant à l’ambassadeur français, François Delattre, n’a-t-il pas déclaré qu’il était contre des évacuations « forcées »… Parce que celles-ci sont contraires au droit international ou parce que les civils, une fois évacués, ne pourraient plus servir de bouclier humain aux terroristes ? [Idem.]

Le diplomate syrien, Bachar al-Jaafari, a fait savoir que son gouvernement allait procéder à une évacuation des civils des zones de combat comme cela avait été fait à Alep et dans la Ghouta orientale.

Dmitri Peskov (Russie)

Le 5 septembre, soit deux jours avant la rencontre tripartite à Téhéran, le porte-parole de la présidence de la Fédération de Russie, Dmitri Peskov, devait mettre les choses au point : « Un nouveau nœud du terrorisme s’y est formé [à Idleb] (…) et cela mène à une déstabilisation générale de la situation. » Une « déstabilisation générale de la situation » ? Mais c’est justement ce qu’appellent de tous leurs vœux les États occidentalo-golfico-sionistes ! Voir ce qu’ils préparent au Venezuela et partout où ils veulent régner en maîtres sur le monde. [Le Devoir (AFP Genève), Idleb de nouveau sous les bombes russes, 5 septembre 2018. Note FP : La précision entre [crochets] est de mon fait. La coupure entre (parenthèses) ne l’est pas.]

Suite : IV. 144 – L’Iran, la Russie, la Turquie… À Idlib, intervention ou pas ?

Françoise Petitdemange
17 septembre 2018


5 réflexions sur “IV. 143 – Des voies d’évacuation pour les civils ou des voies d’exfiltration pour les terroristes ?

  1. Notre époque est extraordinaire ! Pourquoi on n’y a pas pensé en 1944 ? Des voies d’évacuation pour les allemands afin de rejoindre au plus vite Berlin. Il est certain que dans le cas présent que les terroristes sont avant tout des civils qui se sont armés. Mais sont-ils des combattants ou des civils ? On pourrait imaginer un dessin animé pour les gamins: « on me voit pas ? Je rafale, je massacre ! ….on me voit ? Je jette mon fusil d’assaut et je mets les mains sur la tête en train de pleurer le divin !

    J'aime

    1. Merci 15ansdemafia pour vos commentaires qui encouragent à la persévérance et, notamment, pour celui-ci.
      Si, si… On y a pensé pour les Allemands. Ils n’ont pas nécessairement pris la poudre d’escampette par des « voies d’évacuation », mais les États-Uniens et des Français « très corrects » ont permis à quelques nazis de s’en tirer à très bon compte. D’ailleurs, certains de ces nazis ont fait carrière en Amérique latine… contre les peuples trop turbulents qui s’opposaient aux dictatures.
      Cordialement à vous, Françoise Petitdemange.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.