2. Lettre à l’auteuse

Lettre à l’auteuse

Redécouverte d’une lettre datée du 24 mars 1983,
écrite par l’une de mes lectrices de Dijon,
qui, après m’avoir rencontrée, utilise le mot : auteuse.

       

Lorsque le 6 novembre 1978, j’ai inventé les féminins d’écrivain et d’auteur,
et que je les ai utilisés publiquement, en 1981, au moment de l’édition
de mon premier roman,
il n’y avait pas, dans mon esprit, la moindre idée de féminisme
et il n’y en a toujours pas.

Pas plus qu’il n’y a eu l’idée de masculinisme
ou de machisme (termes que j’abhorre)
lorsque les mots écrivain et auteur
se sont imposés dans la langue française.

Je considérais simplement et je considère toujours que
les termes écrivaine et auteuse s’imposaient, s’imposent,
de même que châtelaine et chanteuse,
dans la langue française.

Après, les féministes et les médias
se sont emparé(e)s de la question… bien tard ! et bien mal !

Les hommes et les femmes vivent côte à côte
et non en opposition l’un(e) à l’autre.

Cf. Ce que j’en dis dans

https://unefrancearefaire.com/2017/04/18/1-francoise-petitdemange-ecrivaine/

Françoise Petitdemange


Une réflexion sur “2. Lettre à l’auteuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.