5 – Une guerre contre la Libye ? Contre toute l’Afrique ! Et contre le monde entier…

5 – Une guerre contre la Libye ?
Contre toute l’Afrique ! Et contre le monde entier…

    Durant sept mois, du 19 mars au 31 octobre, les trois chefs d’État criminels, relayés par l’OTAN, vont utiliser un arsenal considérable dont des ADM (Armes de Destruction Massive), bombes à ogives fabriquées à l’uranium appauvri et phosphore blanc, contre une population de… 6 millions d’habitant(e)s. Au nom des droits de l’Homme…

     Au mépris des interventions de l’UA (Union Africaine), des chefs de tribus et du peuple libyen, les trois chefs d’État criminels et les tueurs en masse de l’OTAN, comme le commandant Charles Bouchard, boucher génocidaire du peuple libyen, vont faire assassiner, sous les bombes, des hommes, des femmes, des enfants. Alors que le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, et le commandant Charles Bouchard affirmaient ne pas attaquer les civils, voici ce que valent leurs paroles…

     Le 25 avril, l’OTAN bombarde, pour la troisième fois depuis le début de cette guerre, la caserne Bab Al Azizia, résidence du Guide révolutionnaire et de sa famille ; dans la nuit du 29 au 30 avril, l’OTAN attaque la résidence de Seïf al-Arab, 29 ans, le plus jeune fils de Muammar et de Safia Gaddhafi qui jouait avec trois de leurs petits-enfants : ils sont tous tués. L’un des révolutionnaires du 1er septembre 1969, Khouildi El Hamidi, est le seul rescapé, avec son épouse, des bombardements, à huit reprises, de sa villa, effectués par l’OTAN, le dimanche 20 juin, à 1 heure 45 du matin ; son fils, Khaled, de retour à la maison, après avoir rencontré deux amis en ville pour évoquer les événements dans leur pays, constate, en arrivant à proximité de la maison de son père, que celle-ci est en ruines, que sa femme, âgée de 34 ans, Safa, enceinte, et ses deux enfants, Khewldy (qui avait tout juste fêté ses 3 ans dans l’après-midi), et sa sœur, Khalida, 4-5 ans, ainsi que d’autres membres de la famille, des personnes qui avaient aidé au service lors de la fête, des enfants du village, viennent d’être déchiqueté(e)s, dans leur sommeil, par les bombes occidentales. Et combien de familles comme celle de Khouildi et Khaled… anéanties par les chefs d’État français, britannique, états-unien qui se disent et se croient civilisés. Le 7 novembre, Khaled El Hamidi confirmera le carnage effectué par les mercenaires aux ordres des troupes spéciales occidentales : « À Syrte, ils ont tué près de 1.000 membres de la tribu de Kadhafi. » [La Libye révolutionnaire dans le monde, Éditions Paroles Vives 2014, page 500.] 

     Le 20 octobre, Muammar Gaddhafi et son fils Moatassem Billah, ainsi qu’un autre des compagnons de la Révolution du 1er Septembre 1969, Abou Bakr Younis Jaber, qui était le seul homme noir du groupe, sont lynchés et assassinés d’une façon effroyable, selon des méthodes barbares : crimes qui n’ont pu être perpétrés que suivant des recommandations qui ont été données, aux tortionnaires, par les chefs d’État français, britannique et états-unien. Ces derniers, et leurs mauvais génies comme Polichinelle (Bernard-Henri Lévy) et Hillary Clinton, doivent répondre de leurs guerres et de leurs crimes devant des tribunaux afin que justice soit rendue à ces peuples martyrisés. En Yougoslavie, en Irak, en Libye, en Syrie, etc., la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis auraient perdu le peu d’honneur qu’il leur restait, s’il leur en était resté…

     La contre-révolution de février, doublée de la guerre coloniale, de mars à octobre 2011, contre la Libye, a été tournée, manifestement et réellement, contre la Révolution du 1er Septembre 1969, contre le peuple libyen, contre les autres peuples africains, mais aussi, indirectement… contre les peuples européens, américains, chinois, russes, etc. La grande bourgeoisie de la finance internationale vient de montrer, une fois encore, et continue de montrer, jour après jour, ce dont elle est capable, en tirant les ficelles de ces pantins, chefs d’État des trois pays occidentaux les plus belliqueux, contre tous les peuples du monde. Ne pouvant établir leur dictature bourgeoise en Libye, ils ont semé le chaos.

     Combien de mort(e)s en Libye ? Tabou !

Suite : L’Afrique pillée, colonisée, martyrisée

Françoise Petitdemange


3 réflexions sur “5 – Une guerre contre la Libye ? Contre toute l’Afrique ! Et contre le monde entier…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.