De la vraie grandeur de la diplomatie soviétique au temps de Viatcheslav Molotov

En octobre 1938, au lendemain de la trahison réalisée par les « élites » françaises et britanniques à Munich, Staline écrivait, à propos du décalage entre les menaces permanentes proférées par Hitler et l’attitude constamment conciliante de la France et, plus encore, de l’Angleterre : « La deuxième guerre impérialiste a pour l’instant ceci de particulier qu’elle … Lire la suite De la vraie grandeur de la diplomatie soviétique au temps de Viatcheslav Molotov

France-Angleterre (1938) : Tout pour jeter Hitler contre l’Union soviétique

La politique, voulue et mise en oeuvre par Pierre Cot, d’alliance indirecte entre la France et l’URSS… de Staline, à partir d’une assistance commune apportée à la Tchécoslovaquie contre l’Allemagne d’Adolf Hitler, a été, comme on sait, brisée par les accords de Munich de septembre 1938. Aujourd’hui, le seul terme « accords de Munich » suffit d’ailleurs … Lire la suite France-Angleterre (1938) : Tout pour jeter Hitler contre l’Union soviétique

Winston Churchill révèle le bien-fondé des procès de Moscou (1936-1938)

Nous avions vu antérieurement la réputation qu’avait pu valoir à Pierre Cot le fait d’avoir voulu un rapprochement stratégique et politique avec l’Union soviétique. Il l’a lui-même écrit : « Les journaux français profascistes et réactionnaires se mirent à me dénoncer comme un « adversaire de la paix », l’ « agent ou le complice de … Lire la suite Winston Churchill révèle le bien-fondé des procès de Moscou (1936-1938)

L’incroyable cagade des si fameux accords de Munich (30 septembre 1938) !…

Après avoir évoqué l’étrange entretien qui a réuni, en 1937, l’ambassadeur d’Allemagne à Londres, Joachim Ribbentrop – chargé par Hitler d’obtenir, si possible, une alliance avec la Grande-Bretagne au moment où il  était question pour le Reich de s’étendre à l’Est – et un Winston Churchill qui en rend compte en ces termes : « Notre … Lire la suite L’incroyable cagade des si fameux accords de Munich (30 septembre 1938) !…

Churchill – Ribbentrop (1937) : l’étrange rencontre…

Tandis que Pierre Cot, ministre de l’Air du Front Populaire, et son chef de cabinet, Jean Moulin, s’affairaient autour de l’aide à apporter à la République espagnole (gouvernement de Frente Popular), nous avons vu que Winston Churchill dénonçait ce ministre français auprès de l’ambassadeur de France en Grande-Bretagne, au nom du peuple britannique qui, selon … Lire la suite Churchill – Ribbentrop (1937) : l’étrange rencontre…

Pierre Cot et Jean Moulin contre Franco (et Winston Churchill ?)

J’ai déjà eu l’occasion de rapporter ces deux phrases qu’on aura pu lire dans le journal d’extrême droite, L’Action Française, du 26 août 1936 : « Nous savons qu’on s’affaire beaucoup en ce moment dans les hangars Bloch de Villacoublay pour mettre au point les deux Bloch 200 destinés au Frente Popular. L’affaire, préparée par M. Moulin, l’un des hommes … Lire la suite Pierre Cot et Jean Moulin contre Franco (et Winston Churchill ?)

Quand la politique étrangère britannique offrait l’Est européen (et au-delà) à l’Allemagne d’Hitler…

Pour traiter ce sujet – dont on dirait qu’il est toujours d’actualité… -, je choisirai de m’appuyer sur les Mémoires de guerre 1919-1941 de Winston Churchill (première édition en anglais : 1959), que je prendrai dans l’édition française qui a été fournie en 2009 par les éditions Tallandier. Winston Churchill (1874-1965) Nous trouvons tout d’abord chez … Lire la suite Quand la politique étrangère britannique offrait l’Est européen (et au-delà) à l’Allemagne d’Hitler…

La pensée politique de Pierre Cot

Rédigé en 1943 par un Pierre Cot qui était alors réfugié aux Etats-Unis, « Le procès de la république » s’ouvre sur cette épigraphe : « À mes camarades du Front Populaire qui poursuivront jusqu’au bout la lutte engagée au lendemain du 6 février 1934 contre le Fascisme et l’Hitlérisme. » Pierre Cot (1895-1977) Ainsi Pierre Cot s’adresse-t-il non … Lire la suite La pensée politique de Pierre Cot

La Lettre de Michel J. CUNY – numéro 3 – 18 juillet 2013

Pour aider à sortir de l’ornière qu’on s’efforce de nous imposer… Une souveraineté guerrière… L’arrestation de Jean Moulin (21 juin 1943) a très rapidement succédé à la première réunion du Conseil National de la Résistance (27 mai 1943) : moins d’un mois les sépare. Ce qui est parfaitement logique… compte tenu du sens extrêmement restreint que … Lire la suite La Lettre de Michel J. CUNY – numéro 3 – 18 juillet 2013

Pourquoi De Gaulle a-t-il tout lâché devant ce « monstre » de Jean Monnet ?

Depuis qu’il avait agi en 1943, à Alger, avec le général Giraud contre les prétentions de Charles de Gaulle, Jean Monnet avait une très mauvaise opinion du chef de la France Libre. Ce qui rend d’autant plus stupéfiante la mesure prise à son profit le 3 janvier 1946 par le président du Gouvernement provisoire. C’est … Lire la suite Pourquoi De Gaulle a-t-il tout lâché devant ce « monstre » de Jean Monnet ?