Quand le bolchevisme était le dernier refuge des damnés de la terre

La profondeur du désarroi nazi en face de la résistance que l’URSS oppose aux armées allemandes, jusque-là apparemment invincibles, est telle qu’Hitler se livre à une très étonnante confidence auprès de Joseph Goebbels, son ministre de la Propagande, le 19 août 1941. L’assaut a été lancé un peu moins de deux mois plus tôt : « Peut-être, … Lire la suite Quand le bolchevisme était le dernier refuge des damnés de la terre

Avec Goebbels, mais sans l’avouer : ranimer les ressentiments antibolcheviques…

Passée, sans transition, du pacte de non-agression signé le 23 août 1939 avec l’Union soviétique à l’opération Barbarossa du 22 juin 1941, l’Allemagne nazie souffre d’un déficit d’explication en face de sa propre population. C’est ici que les activités propagandistes de Joseph Goebbels prennent tout leur sens. Il l’écrit dans son Journal à la date … Lire la suite Avec Goebbels, mais sans l’avouer : ranimer les ressentiments antibolcheviques…

L’Ukraine et les pays Baltes sous la botte nazie

Nous avions laissé Alfred Rosenberg – le promoteur nazi de la lutte contre ce qu’il appelait le « judéo-bolchevisme » – au moment où, en avril 1941, il apprenait, de la bouche même d’Hitler, que le pacte de non-agression germano-soviétique du 23 août 1939 n’allait guère tarder à voler en éclats. À l’idéologue de fournir le plan … Lire la suite L’Ukraine et les pays Baltes sous la botte nazie

Ce que doit masquer l’écran de l’Holocauste

Pour l’idéologue nazi Alfred Rosenberg, le 2 avril 1941 était à marquer d’une pierre blanche. Accablé par la signature, le 23 août 1939, du pacte de non-agression germano-soviétique qui avait écarté la cible, à laquelle il tenait tant, du « judéo-bolchevisme », il retrouve ce jour-là le Führer tel qu’il l’aime : « Pour pouvoir parler de la question … Lire la suite Ce que doit masquer l’écran de l’Holocauste

Quand le pacte de non-agression germano-soviétique brisait la cible judéo-bolchevique

Le coup est très dur pour Alfred Rosenberg qui écrit dans son Journal : « Hier, peu avant minuit, est tombée la nouvelle du pacte de non-agression germano-soviétique. » (page 287) Le cœur même de ce qu’il considérait comme son apport principal au national-socialisme venait d’exploser, tant pour le côté bolchevique que pour le côté juif, puisque ce … Lire la suite Quand le pacte de non-agression germano-soviétique brisait la cible judéo-bolchevique

Les deux mains criminelles d’Alfred Rosenberg : antijudaïsme et antibolchevisme

« Réévalué » à la façon dont il l’a été par MM. Matthäus et Bajohr pour le compte de l’Holocauste, le Journal de l’idéologue nazi Alfred Rosenberg est chargé de promouvoir les souffrances juives au détriment des souffrances bolcheviques… Les secondes disparaissent sous les vagues successives qui portent les premières à donner le tournis à des lectrices … Lire la suite Les deux mains criminelles d’Alfred Rosenberg : antijudaïsme et antibolchevisme

Le bolchevisme pulvérisé sous le poids de l’Holocauste

Occupés à publier le Journal de l’idéologue nazi Alfred Rosenberg, MM. Matthäus et Bajohr, respectivement rattachés au Musée Mémorial de l’Holocauste à Washington et au Centre des Études sur l’Holocauste à Munich, nous ont montré, à travers l’Introduction d’une centaine de pages et les documents annexés, que les deux parts du « judéo-bochevisme » étaient indissociables autant … Lire la suite Le bolchevisme pulvérisé sous le poids de l’Holocauste

Ce judéo-bolchevisme que l’idéologie de l’Holocauste a étouffé

Si nous poursuivons la lecture de l’Introduction au Journal du nazi Alfred Rosenberg telle qu’elle a été rédigée par MM. Matthäus et Bajohr, nous aboutissons à la dizaine de pages (27 à 37) qu’ils ont consacrée au « destin des carnets après 1945 ». Elles nous initient au circuit étrange qu’ont suivi certains documents issus des archives … Lire la suite Ce judéo-bolchevisme que l’idéologie de l’Holocauste a étouffé

Le judéo-bolchevisme considéré à travers l’Holocauste

Au-delà des positions prises dans Mein Kampf par Hitler quant aux liens existant, selon lui, entre les Juifs et la création de la social-démocratie d’obédience marxiste, il y a les écrits du personnage qui, sur ce thème du judéo-bolchevisme, paraît avoir joué un rôle essentiel en Allemagne dans les années 1920 : Alfred Rosenberg. Alfred Rosenberg … Lire la suite Le judéo-bolchevisme considéré à travers l’Holocauste