IV. 131 – La démocratie d’Israël : occupation, colonisation, apartheid

IV. 131 – La démocratie d’Israël :
occupation, colonisation, apartheid

70 ans après la création de l’État juif en Palestine, Gustavo Meza-Cuadra, représentant permanent du Pérou auprès de l’ONU, qui réaffirme, à l’occasion, l’attachement de son pays à la Charte de l’ONU et au multilatéralisme, était l’initiateur d’un débat, le 27 avril 2018, sur la question de la Palestine et sur la situation au Moyen-Orient.

La République Islamique d’Iran, par la voix de son représentant au Conseil de sécurité de l’ONU, M. Gholamali Khoshroo, devait déclarer :

« [L’occupation par Israël de la Palestine]
a été intensifiée par les politiques expansionnistes agressives
et l’apartheid d’Israël »

« L’occupation par Israël de la Palestine est au cœur et constitue l’épicentre de tous les conflits du Moyen-Orient. Cette injustice se poursuit depuis plus de 70 années, [elle] a été intensifiée par les politiques expansionnistes agressives et l’apartheid d’Israël vis-à-vis des Palestiniens et de la région.

Aucune manigance des États-Unis et du régime israélien ne saurait masquer les politiques agressives et expansionnistes de ce régime et son comportement vis-à-vis de ses voisins, comportement qui représente la principale menace qui pèse sur la paix et la sécurité dans la région. Les territoires palestiniens et le Golan syrien demeurent sous occupation israélienne illégale alors que le ministre de la coopération régionale de ce régime se targue que le régime a mené plus de 100 frappes sur la Syrie et le Liban, jouant directement le jeu des terroristes lorsqu’ils en ont besoin et là où ils en ont besoin.

Monsieur le président, à chaque fois que nous nous réunissons, ici, nous entendons parler de nouvelles colonies légales, de politique agressive mise en œuvre par le régime sioniste d’apartheid. Ce régime israélien œuvre à présent, jour et nuit, pour réduire à néant le droit des Palestiniens et asseoir davantage l’occupation. En effet, Israël est un régime voyou par définition. Nul ne saurait le nier au sein de la communauté internationale. Hormis peut-être ceux qui estiment que l’occupation illégale, les colonies illégales, l’arpartheid, les attaques régulières [constantes], le siège, les assassinats de masse sont des actes légitimes d’un régime qui se targue d’être la seule démocratie du Moyen-Orient.

« ce que font aujourd’hui les Israéliens en Cisjordanie et à Gaza
ne revient, en fait, [qu’à] répéter l’apartheid et ce qu’ont fait les États-Unis aux Amérindiens »

Comme un éminent érudit palestinien le disait, il y a trente ans de cela : « La situation a ceci d’extraordinaire que ce que font aujourd’hui les Israéliens en Cisjordanie et à Gaza ne revient, en fait, que à [qu’à] répéter l’apartheid et ce qu’ont fait les États-Unis aux Amérindiens : les mettre dans des réserves ou les exterminer, et alors le problème disparaîtra. »

Ces paroles sont aujourd’hui aussi vraies qu’elles l’étaient il y a trente ans. Les assassinats de masse qui se pourvuivent, commis par les forces de défense israélienne, par cette soi-disant armée la plus morale au monde, ont débuté [commencé] au début de Pessa’h, la Pâque juive, la fête la plus sacrée du calendrier juif. Des douzaines de civils palestiniens, non armés, ont perdu la vie, des milliers ont été blessés. Ceux qui permettent ces crimes ont le sang de Palestiniens sur les mains.

« L’annonce illicite autour de Al-Qods Al-sharif
et le transfert imminent de l’ambassade des États-Unis
sont un autre exemple des politiques
qui ne font qu’exacerber ces problèmes »

L’annonce illicite autour de Al-Qods Al-sharif [patrimoine musulman de la vieille ville de Jérusalem qui comprend l’esplanade, l’un des lieux sacrés où se trouvent les sanctuaires islamiques que les musulmans ont construits : les mosquées Al-Aqsa et du Dôme du Rocher] et le transfert imminent de l’ambassade des États-Unis [qui se trouve actuellement à Tel-Aviv] dans cette ville Jérusalem [transfert devant se faire le 14 mai 2018, date qui correspond au 70ème anniversaire de l’État juif] sont un autre exemple des politiques qui ne font qu’exacerber ces problèmes. Ces mesures sont une violation du droit international et des résolutions pertinentes de l’assemblée générale et du Conseil de sécurité des Nations Unies.

L’exceptionnalisme accordé depuis longtemps au régime israélien doit cesser si le Conseil souhaite réellement rétablir la paix et la sécurité au Moyen-Orient. L’impunité dont jouit ce régime depuis trop longtemps n’aurait pas été possible sans le concours dont il bénéficie des États-Unis et d’autres groupes d’intérêts.

En conclusion, alors que le peuple palestinien est confronté à une montée en puissance de l’agression israélienne, l’Iran réaffirme sa solidarité vis-à-vis du peuple palestinien. Nous saluons leurs [ses] décennies de résilience en dépit de cette injustice et des souffrances qui lui sont infligées. L’Iran réaffirme son appui vigoureux à leur [son] droit légitime et inaliénable, y compris le droit à l’autodétermination et à la liberté de vivre dans un État indépendant et viable, [l’]État de Palestine, avec Al-Qods Al-sharif comme capitale. »

[UN Web TV, Conseil de sécurité, La situation au Moyen-Orient, incluant la question palestinienne, la construction et le soutien de la paix, (Part. 2), 27 avril 2018. Note FP : Les mots barrés et remplacés entre crochets, ainsi que les captures d’écran, sont de mon fait. Merci aux personnes qui pratiquent la traduction simultanée. Cependant, il est bien regrettable que la première partie de ce débat ne soit pas accessible en français dans la mesure où le représentant de la Bolivie y avait fait une intervention que nombre de ses collègues ont particulièrement appréciée. Quant à la deuxième partie de ce débat, qui était traduite en français, elle n’est plus accessible dans cette langue !… ]

http://webtv.un.org/meetings-events/security-council/middle-east/watch/part-2-security-council-the-situation-in-the-middle-east-including-the-palestinian-question-8244th-meeting-peacebuilding-and-sustaining-peace-8245th-meeting/5777529040001/?term=

Suite : IV. 132 – Les victimes de l’holocauste au peuple palestinien : « Pousse-toi de là que l’on s’y mette »

Françoise Petitdemange
8 mai 2018


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.