La lecture bolchevique de l’imbroglio impérialiste sous-jacent à la Première Guerre mondiale

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 116) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] Afin de ranger dans un cadre plus général les propos tenus par Paul Reynaud le 20 octobre 1922 devant la Chambre des députés, nous allons faire un petit détour par le très célèbre IIème Congrès … Lire la suite La lecture bolchevique de l’imbroglio impérialiste sous-jacent à la Première Guerre mondiale

Paul Reynaud : quand l’impérialisme français croyait pouvoir dépouiller l’impérialisme allemand

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 115) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] Nous allons continuer à suivre le raisonnement que Paul Reynaud aura tenu devant la Chambre des députés le 20 octobre 1922, alors que, dirigée par un gouvernement socialiste qui s’était couvert de sang pour mettre … Lire la suite Paul Reynaud : quand l’impérialisme français croyait pouvoir dépouiller l’impérialisme allemand

Quand les enjeux impérialistes fabriquent des criminels par millions…

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 114) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] Il paraît que la question des réparations, et plus particulièrement celle de l’occupation militaire de la Ruhr auront été l’occasion du premier grand discours de Paul Reynaud à la Chambre des députés, celui qu’il y … Lire la suite Quand les enjeux impérialistes fabriquent des criminels par millions…

L’occupation de la Ruhr en 1923, ou comment crocheter le capital allemand

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 113) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] Dès 1921, un peu moins de deux ans après la signature du traité de paix de Versailles, c’était décidé : la France allait faire à nouveau retentir le bruit de ses bottes en Allemagne… Jacques … Lire la suite L’occupation de la Ruhr en 1923, ou comment crocheter le capital allemand

Quand la guerre permet à la dictature de la bourgeoisie de faire la démonstration de tout ce dont elle est capable

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 111) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] Dès le lendemain de la signature de l’armistice, une décision d’apparence très banale est prise. Jacques Bariéty nous en indique le contenu : « Le 12 novembre 1918, le maréchal Foch, sur les conseils de son … Lire la suite Quand la guerre permet à la dictature de la bourgeoisie de faire la démonstration de tout ce dont elle est capable

Quand le président Paul Reynaud craque lui aussi

Chargé de tenir la férule sur le Comité consultatif constitutionnel par le Gouvernement et par le règlement que celui-ci a octroyé à ce dernier croupion qui subsiste du pouvoir législatif dans le cadre de la préparation de la future Constitution de la Cinquième République, Paul Reynaud n’en aura pas moins fini par craquer. Cela s’est … Lire la suite Quand le président Paul Reynaud craque lui aussi

De Gaulle en instituteur pour garnements

Nous en étions resté(e)s au moment où, pour calmer les inquiétudes des députés, l’éventualité de la création d’un Comité consultatif constitutionnel avait été annoncée. Lorsqu’il entame, tard dans la soirée, la séance du 2 juin 1958 à l’Assemblée nationale plénière en présence d’un De Gaulle alerté par la façon bien à elle qu’a celle-ci de … Lire la suite De Gaulle en instituteur pour garnements

Charles de Gaulle aura-t-il émargé à la Banque d’Indochine ?

Pour quelle cause 35.000 Français ont-ils été tués, et 105.000 blessés à l’occasion de la guerre d’Indochine engagée dès septembre 1945 par Charles de Gaulle, alors qu’il n’était président que d’un Gouvernement provisoire, et qu’aucune élection générale n’avait encore eu lieu dans le pays ? Je l’ai écrit : cet homme-là était le poulain de Gaston Palewski … Lire la suite Charles de Gaulle aura-t-il émargé à la Banque d’Indochine ?

Quand Philippe Pétain ouvrait la voie à Charles de Gaulle

Pour la classe dominante française, l’arrivée du maréchal Pétain au sommet de l’État – avec tout ce qu’elle emportait avec elle – était le fruit d’un long processus, mais aussi le retour à une époque bénie, celle du Second Empire, malheureusement frappé à mort par la Prusse de Bismarck en 1870-1871. Coupée des deux Bonaparte, … Lire la suite Quand Philippe Pétain ouvrait la voie à Charles de Gaulle

Juillet 1940 : Jules Jeanneney principal promoteur de l’« autorité » de Pétain

Une semaine après le début de l’attaque allemande du 10 mai 1940, un résultat remarquable est déjà obtenu : les hommes d’Hitler ont dépassé Saint-Quentin… Le cou de la France est à moitié coupé…. Philippe Pétain (1856-1951) Déjà, le président du Conseil, Paul Reynaud, et le président du Sénat, Jules Jeanneney, envisagent courageusement la suite à … Lire la suite Juillet 1940 : Jules Jeanneney principal promoteur de l’« autorité » de Pétain