Dictatures et tyrannies : tant qu’on veut. Mais « totalitarisme » : jamais!

Ainsi, selon Hannah Arendt, essayer de faire le tri entre Chine communiste, Russie communiste et Allemagne nazie, ce serait s’affairer inutilement à couper les cheveux en quatre. Il s’agit tout simplement de régimes « totalitaires », cet objet improbable dont elle se promet de dégager les caractéristiques. Mais, aussitôt, elle aura préféré réaliser une grosse économie d’efforts … Lire la suite Dictatures et tyrannies : tant qu’on veut. Mais « totalitarisme » : jamais!

L’horreur qui nous mine quotidiennement

On nous a tant parlé des camps de concentration, des chambres à gaz et de toutes les horreurs perpétrées ici ou là par le nazisme, que nous avons fini par croire que nous en avions été libérés. Bientôt, par la grâce de personnages de la dimension d’Hannah Arendt, nous avons découvert que nous ne savions … Lire la suite L’horreur qui nous mine quotidiennement

Staline-Hitler : un mariage de raison ou un mariage d’amour ?… Voilà où nous en sommes

Après avoir évoqué ce premier chapeau des Guignols du totalitarisme sous lequel s’établit le lapin de rien moins que 15 millions de victimes du débutant Mao, nous allons nous tourner tranquillement vers le second chapeau sous lequel va se produire ce qui est un remake assez réussi de ce que la psychanalyse appelle : la scène primitive. En … Lire la suite Staline-Hitler : un mariage de raison ou un mariage d’amour ?… Voilà où nous en sommes

Je ne sais pas, et c’est bien pourquoi je cause

Je poursuivis l’analyse du livre (Les Origines du totalitarisme) qui a tracé la route à tous les faussaires rangés sous la bannière de la mise en cause d’un prétendu « totalitarisme »… qui permet à l’OTAN de bombarder tout ce qui se met en travers de l’impérialisme occidental… Immédiatement après le mot « significatif« , et sans davantage crier … Lire la suite Je ne sais pas, et c’est bien pourquoi je cause

Variations sur la « connerie » ordinaire… Un récital de la sioniste Hannah Arendt

Restons dans ce même deuxième paragraphe de la page 198 du beau livre « Les Origines du totalitarisme » de « notre amie » Hannah Arendt : « En d’autres termes, si l’on a toujours su que les publications soviétiques officielles avaient des fins de propagande et n’étaient nullement sûres, il apparaît maintenant que les sources sûres et le matériel … Lire la suite Variations sur la « connerie » ordinaire… Un récital de la sioniste Hannah Arendt

Signé Hannah Arendt, sioniste : « La quantité d’informations qu’elles ne nous fournissent pas est réellement stupéfiante » (page 198)

Dans le cadre de la manoeuvre de grande ampleur organisée, dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, par nous ne savons encore qui, pour faire de Joseph Staline le plus grand criminel de tous les temps… et noyer le communisme dans un grand bain de sang et à tout jamais… …revenons, en compagnie de Hannah … Lire la suite Signé Hannah Arendt, sioniste : « La quantité d’informations qu’elles ne nous fournissent pas est réellement stupéfiante » (page 198)

Régimes totalitaires !… qu’il faut bombarder… Dictateurs !… qu’il faut égorger ou pendre au plus vite !…

D’où leur vient cette soudaine frénésie ? Quel est l’étendard qu’ils brandissent à travers cette volonté d’une justice tout ce qu’il y a de plus massacrante ? Yougoslavie ! Irak ! Libye ! Syrie ! en attendant la suite… A qui profite cette vague d’ingérences, de bombardements, de guerres civiles soigneusement mises au point, et … Lire la suite Régimes totalitaires !… qu’il faut bombarder… Dictateurs !… qu’il faut égorger ou pendre au plus vite !…

La participation de la France au pourrissement de la Russie d’avant Vladimir Poutine

Dans la France de la fin du XXe siècle, il n’y eut pas de dénonciation plus forte des ravages à mettre au compte de Lénine et de Staline que cette somme publiée sous l’autorité de Stéphane Courtois : Le Livre noir du communisme – Crimes, terreur, répression, Robert Laffont 1997. Dix-huit ans après ce coup de … Lire la suite La participation de la France au pourrissement de la Russie d’avant Vladimir Poutine

Quand le bolchevisme était le dernier refuge des damnés de la terre

La profondeur du désarroi nazi en face de la résistance que l’URSS oppose aux armées allemandes, jusque-là apparemment invincibles, est telle qu’Hitler se livre à une très étonnante confidence auprès de Joseph Goebbels, son ministre de la Propagande, le 19 août 1941. L’assaut a été lancé un peu moins de deux mois plus tôt : « Peut-être, … Lire la suite Quand le bolchevisme était le dernier refuge des damnés de la terre

Goebbels, vers le 20 août 1941 : « Si on aurait su que ça soye ça, on aurait pas venu ! »

Il n’aura pas fallu deux mois à Joseph Goebbels pour comprendre dans quel guêpier Adolf Hitler avait fourré l’Allemagne en attaquant l’URSS le 22 juin 1941. Affronté jusqu’alors à des dirigeants occidentaux qui ne rêvaient que de voir cet assaut se produire, et qui, en conséquence, ont annihilé d’avance leurs organisations de défense pour laisser … Lire la suite Goebbels, vers le 20 août 1941 : « Si on aurait su que ça soye ça, on aurait pas venu ! »