Une carte de visite bien remplie… Et pour quoi faire ?

En 1983, Agnès Levallois obtient un diplôme supérieur d’arabe littéral de l’INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales). Deux ans après, en 1990, en tant que spécialiste du Proche-Orient, elle intègre le service du SGDN (Secrétariat Général de la Défense Nationale). En 1993, elle obtient un DEA (Diplôme d’Études Approfondies) de l’IEP (Institut d’Études … Lire la suite Une carte de visite bien remplie… Et pour quoi faire ?

39. Muammar Gaddhafi : « Je lui ai donné l’argent avant qu’il ne devienne président… »

39. Muammar Gaddhafi : « Je lui ai donné l’argent avant qu’il ne devienne président… » (Documentaire sur la Libye d’A. Vitkine, diffusé sur France 3, le 9 avril 2015. Analyse en abrégé.) Le Guide révolutionnaire Muammar Gaddhafi et le faux jeton Nicolas Sarkozy, au Sommet de Lisbonne (8-9 décembre 2007) À propos du documentaire intitulé … Lire la suite 39. Muammar Gaddhafi : « Je lui ai donné l’argent avant qu’il ne devienne président… »

Tous pour un, un pour tous, ou presque

Au Sénat le 13 janvier 2015, lors du débat organisé en présence de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du développement international, sur la demande du Gouvernement de se voir donner une autorisation de prolongation de l’intervention des forces armées en Irak, les deux premiers intervenants, Robert Hue pour le Rassemblement démocratique et social … Lire la suite Tous pour un, un pour tous, ou presque

II. Emission radio 20 mai 2015

GRANDEUR ET MISÈRE DES SPECIALISTES (en 8 articles) Les citations de madame Levallois et de ses interlocuteurs au Club de la Presse sont extraites d’une transcription intégrale faite par Françoise Petitdemange à partir de l’émission diffusée sous ce lien : http://www.europe1.fr/emissions/le-club-de-la-presse/europe-soir-le-club-de-la-presse-200515-943180  Suite : Une carte de visite bien remplie… Et pour quoi faire ?

Robert Hue et le Front national, aussi…

Venu devant le Sénat le 13 janvier 2015 pour obtenir l’autorisation de prolongation de l’intervention des forces armées françaises en Irak, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius nous aura permis de comprendre que, tenue en lisière par ses alliés anglo-états-uniens en Syrie, la France, réalisant sa pénitence en bombardant l’Irak – et rien que l’Irak, … Lire la suite Robert Hue et le Front national, aussi…

38. Autre chose…

Après sept mois de bombardements aériens intensifs, du 19 mars au 31 octobre 2011, effectués de nuit comme de jour… Le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, devait déclarer en novembre 2011 : « zéro mort », à sa connaissance. Du côté de l’OTAN, oui. Mais, dans la population libyenne, combien de mort(e)s déchiqueté(e)s, de brûlé(e)s … Lire la suite 38. Autre chose…

Une France toujours aussi nostalgique d’un Empire de gloriole militaire et de rivières de sang…

Après avoir regardé de près les propos tenus les 13 et 18 janvier 2015 par Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, après les attentats du début du mois à Paris, et constaté qu’ils étaient l’annonce d’une guerre qui serait faite sans relâche à l’islam sous couvert de l’être au djihadisme, nous pouvons voir ce qu’il … Lire la suite Une France toujours aussi nostalgique d’un Empire de gloriole militaire et de rivières de sang…

37. Combien ?

(Documentaire sur la Libye d’A. Vitkine, diffusé sur France 3, le 9 avril 2015. Analyse.) Ce que les médias ont préféré ignorer… Ce que les chefs d’Etats occidentaux – anti-démocrates – n’ont pas voulu voir ni savoir, malgré leurs mouchards sur place. « Non aux régimes occidentaux. » « À bas ! Sarkozy, Obama. » « Vive ! Kadhafi. » C’était … Lire la suite 37. Combien ?

Les mots pour le dire, et les mots pour ne surtout pas le dire

Reprenons le fil de l’émission Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, du 18 janvier 2015. Nous en sommes au moment où Jérôme Chapuis pose cette question : « Est-ce qu’il est permis aujourd’hui, Claude Bartolone, de critiquer cette phrase : « Je suis Charlie« . De porter un regard critique sur ce slogan. » Claude Bartolone Avant de prendre connaissance … Lire la suite Les mots pour le dire, et les mots pour ne surtout pas le dire