Quand le parti communiste faisait de Charles de Gaulle un souverain…

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 89) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] D’où vient qu’en France la consommation ait moins subi l’impact de la crise financière de 2007-2008 que celle des autres pays de la zone euro en général ? Voici donc la question à laquelle Alexandre … Lire la suite Quand le parti communiste faisait de Charles de Gaulle un souverain…

Pierre Mendès France… Un rien de Front populaire face à Charles de Gaulle

Nous l’avons vu : dès sa thèse de doctorat (1928), Pierre Mendès France avait souligné que, dans les cas de modification de la valeur de la monnaie, les salariés sont les principales victimes. Un an plus tard, il écrivait dans Notre Temps (avril 1929) un texte qui permet de constater qu’il n’était pas un dangereux bolchevik : … Lire la suite Pierre Mendès France… Un rien de Front populaire face à Charles de Gaulle

Charles de Gaulle aura-t-il émargé à la Banque d’Indochine ?

Pour quelle cause 35.000 Français ont-ils été tués, et 105.000 blessés à l’occasion de la guerre d’Indochine engagée dès septembre 1945 par Charles de Gaulle, alors qu’il n’était président que d’un Gouvernement provisoire, et qu’aucune élection générale n’avait encore eu lieu dans le pays ? Je l’ai écrit : cet homme-là était le poulain de Gaston Palewski … Lire la suite Charles de Gaulle aura-t-il émargé à la Banque d’Indochine ?

1945 : où se situe le front de classe ?

Au soir du 21 octobre 1945, le référendum ajouté, par De Gaulle, à l’élection des membres de l’Assemblée constituante, décide, par 96,37 % des suffrages exprimés contre 3,63 %, qu’il faut établir une nouvelle Constitution et, par 66,48 % contre 25,05 %, que l’Assemblée constituante qui vient d’être élue parallèlement ne sera pas souveraine, qu’elle dépendra d’une mini-constitution qui … Lire la suite 1945 : où se situe le front de classe ?

Charles de Gaulle à Jules Jeanneney (1945) : alors, comment fait-on ?

Devenu ministre d’État du gouvernement de Charles de Gaulle, l’ancien président du Sénat du temps de Vichy, Jules Jeanneney, est donc occupé à préparer la grande affaire constitutionnelle qui devra permettre, en ce temps de Libération, d’échapper à la vague communiste, mais aussi, et de façon plus générale, à la volonté populaire telle que le … Lire la suite Charles de Gaulle à Jules Jeanneney (1945) : alors, comment fait-on ?

Jules Jeanneney bousculé par le nouveau pouvoir qu’il a promu

Comme nous l’avons vu, lors de la séance au Sénat du 8 juillet 1940, le président Jules Jeanneney a vivement recommandé à ses collègues la personne du maréchal Pétain, garant non seulement de « l’autorité des valeurs morales », mais de « l’autorité tout court ». Nous savons également qu’il n’a guère bronché devant Pierre Laval venu l’initier à … Lire la suite Jules Jeanneney bousculé par le nouveau pouvoir qu’il a promu

Quand Pierre Cot cuisine Charles de Gaulle… pour l’Histoire

Nous avions pris connaissance de la lettre adressée à Londres depuis les Etats-Unis par Pierre Cot, le 28 juillet 1941, à son ami le journaliste Louis Lévy. De quoi De Gaulle est-il le nom? Or, le 13 septembre 1941, Pierre Cot allait rédiger un texte qu’il remettrait à René Pleven, l’envoyé spécial de De Gaulle … Lire la suite Quand Pierre Cot cuisine Charles de Gaulle… pour l’Histoire

Le général de Gaulle vous parle… Et que dit-il ?

Le 17 juin 1940, Charles de Gaulle est emmené en avion de Bordeaux, où le gouvernement français s’est réfugié, vers la Grande-Gretagne par le général Spears, représentant personnel en France de Winston Churchill, Premier ministre et ministre de la Défense… qui lui ouvre, dès le lendemain, le micro de la BBC pour dire au monde … Lire la suite Le général de Gaulle vous parle… Et que dit-il ?

Pierre Cot et Jean Moulin contre Franco (et Winston Churchill ?)

J’ai déjà eu l’occasion de rapporter ces deux phrases qu’on aura pu lire dans le journal d’extrême droite, L’Action Française, du 26 août 1936 : « Nous savons qu’on s’affaire beaucoup en ce moment dans les hangars Bloch de Villacoublay pour mettre au point les deux Bloch 200 destinés au Frente Popular. L’affaire, préparée par M. Moulin, l’un des hommes … Lire la suite Pierre Cot et Jean Moulin contre Franco (et Winston Churchill ?)

Ayant introduit le loup dans la bergerie, De Gaulle démissionne

Dix-sept jours après avoir permis aux États-Unis – à travers la création du commissariat au Plan (3 janvier 1946) – de placer leur représentant officieux, Jean Monnet, à la console de commande de l’économie française, Charles de Gaulle a donc démissionné… Aussitôt les intérêts américains allaient s’engouffrer dans cette tâche d’organisation de la remise en … Lire la suite Ayant introduit le loup dans la bergerie, De Gaulle démissionne