L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ?…

Michel J. Cuny « L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? – Question posée à l’Europe du XXIème siècle » Editions Paroles Vives, 2019 (Livre électronique de 415 pages, accessible ici) La France est désormais prisonnière de la systématisation économique, politique et militaire initiée dès le milieu du XVIIIème siècle par Frédéric II de Prusse que, déjà, … Lire la suite L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ?…

De Gaulle ?… un peu plus de 2 millions de morts… Quel poids dans nos inconscients ?

Après avoir indiqué le double caviardage de Charles de Gaulle sur le texte fondateur du Conseil National de la Résistance (« souverainement ») et de François Hollande sur le texte de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 (« la propriété »), passons à la piste qui s’en dégage… Rubens : Saturne dévorant un de … Lire la suite De Gaulle ?… un peu plus de 2 millions de morts… Quel poids dans nos inconscients ?

D’un caviardage à un autre

C’est donc en 1993 que j’ai fait cette petite découverte de la suppression rétrospective, par De Gaulle, de l’adverbe « souverainement » dans le texte fondateur du Conseil National de la Résistance tel qu’il paraît dans le deuxième tome des « Mémoires de guerre », Plon, 1956, page 445. Il en est résulté le livre « Fallait-il laisser mourir Jean Moulin? » que … Lire la suite D’un caviardage à un autre

Cette « souveraineté » proposée par Jean Moulin au peuple français en 1943, et dont aujourd’hui celui-ci, complètement avachi, se fiche comme de l’an 40…

En février 1943, Jean Moulin, venu à Londres, avait contraint Charles de Gaulle à faire figurer l’adverbe « souverainement » dans le texte fondateur de ce qui s’appelait à ce moment-là : le Conseil de la Résistance. Jean Moulin (1899-1943) En 1956, à la page 445 du tome des « Mémoires de guerre » dans lequel le Général  prétend … Lire la suite Cette « souveraineté » proposée par Jean Moulin au peuple français en 1943, et dont aujourd’hui celui-ci, complètement avachi, se fiche comme de l’an 40…

8 juillet 1943… Jean Moulin ?

Ce jour-là, le créateur du futur Conseil National de la Résistance mourait des blessures infligées par Klaus Barbie… À sa naissance, le petit Jean fut accueilli par un poème de son père, Antonin, l’incorrigible littérateur : « Un rayon de soleil sur tout son corps se joue, Dorant sa chair ; Une fossette s’ouvre et rit à chaque joue, D’un si … Lire la suite 8 juillet 1943… Jean Moulin ?

Quand De Gaulle organisait le pourrissement du franc pour sauver les prévaricateurs

Reprenons la situation de la France à la veille de la démission de Charles de Gaulle, le 20 janvier 1946, de la présidence du Gouvernement provisoire. Il prend connaissance de la note que Michel Debré a rédigée pour lui : « Dans le courant de l’année 1946, et sans doute dès les premiers mois, nous subirons, non … Lire la suite Quand De Gaulle organisait le pourrissement du franc pour sauver les prévaricateurs

De Gaulle : « Je les mettrai tous à la gamelle ! »

Un document de caractère public permet de situer la trajectoire politique suivie par Jean Moulin tout au long de ses années de résistance, y compris la période durant laquelle il a agi en liaison avec les républicains espagnols en sa qualité de chef de cabinet du ministre de l’Air du Front populaire : Pierre Cot, son ami. … Lire la suite De Gaulle : « Je les mettrai tous à la gamelle ! »

La Lettre de Michel J. Cuny – numéro 1 – 17 juin 2013

Pour aider à sortir de l’ornière qu’on s’efforce de nous imposer… Pierre Guillain de Bénouville, l’homme qui a fait tomber Jean Moulin… Contrairement à ce que croit pouvoir penser le commun des mortels, il n’y a jamais eu la moindre devinette en ce qui concerne le principal responsable de l’arrestation de Jean Moulin à Caluire … Lire la suite La Lettre de Michel J. Cuny – numéro 1 – 17 juin 2013

De Gaulle?… un peu plus de 2 millions de morts

En tant qu’en ce qui concerne la sphère politique, et plus particulièrement dans sa version impérialiste, ce sont effectivement la souveraineté et la propriété qui commandent la mort, il saute aux yeux que leur enfoncement délibéré vers les limbes de l’inconscient pose une question majeure qui pourrait servir à éprouver la pertinence, jusque dans ce domaine, des … Lire la suite De Gaulle?… un peu plus de 2 millions de morts

D’un caviardage à un autre

C’est donc en 1993 que j’ai fait cette petite découverte de la suppression rétrospective, par De Gaulle, de l’adverbe « souverainement » dans le texte fondateur du Conseil National de la Résistance tel qu’il paraît dans le deuxième tome des « Mémoires de guerre« , Plon, 1956, page 445. Il en est résulté le livre « Fallait-il laisser mourir Jean Moulin ? » … Lire la suite D’un caviardage à un autre