Sans le travail des uns… que vaut la propriété des autres ?

Michel J. Cuny – Françoise Petitdemange4 - Le feu sous la cendre
Le Feu sous la Cendre
Editions Cuny-Petitdemange, 1986
(661 pages, cousu, 31 €)
Pour atteindre la table des matières, c’est ici.

Pour atteindre la page de commande et de paiement, c’est ici.

 

En 1614, Robert de Miron était venu s’exprimer devant les États Généraux : « Sans le labeur du pauvre peuple, que valent à l’Église les dîmes, les grandes possessions ? À la noblesse, leurs belles terres, leurs grands fiefs ? Au Tiers État, leurs rentes et leurs héritages ?… Qui donne à votre Majesté les moyens d’entretenir la dignité royale, fournir aux dépenses nécessaires de l’État, tant dedans que dehors le royaume ? » [Cité par Michel J. CunyFrançoise Petitdemange, Le Feu sous la Cendre, Éditions Cuny-Petitdemange 1986, page 111.]

Le chantre des intérêts de la grande bourgeoisie qui est devenu le grand homme vénéré par la petite-moyenne bourgeoisie enseignante jusqu’à ce début de XXIème siècle, Voltaire (1694-1778), était plus préoccupé du rapport de ses placements financiers dans le commerce triangulaire ou dans les fournitures aux armées que de philosophie. Lui qui considérait qu’une nation où règne le bon sens est celle où « le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui et le gouverne », n’avait-il pas tancé le petit nombre (la grande bourgeoisie du tiers état) qui aspirait au pouvoir : « Quoi ? Depuis que vous êtes établi en corps du peuple, vous n’avez pas encore le secret d’obliger tous les riches à faire travailler tous les pauvres ? » [Idem, pages 110-111.]

En 1774, Romans de Coppins annonçait “la bonne nouvelle” : « Depuis longtemps, on cherche la pierre philosophale : elle est trouvée, le travail. » [Idem, page 111.]

Clic suivant :  Le labeur des uns fait la jouissance des autres

Françoise Petitdemange

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s