Apothicairerie : le prince de Talleyrand témoigne

A peine avais-je terminé la rédaction de la note précédente que le hasard de mes lectures nombreuses et variées m’offrait un témoignage tout ce qu’il y a de plus inattendu. J’en étais à commencer les « Mémoires » de l’évêque d’Autun, lorsqu’il me vint de devoir lire ces quelques extraits que je rapporte ici. Ils concernent un temps … Lire la suite Apothicairerie : le prince de Talleyrand témoigne

De la vraie grandeur de la diplomatie soviétique au temps de Viatcheslav Molotov

En octobre 1938, au lendemain de la trahison réalisée par les « élites » françaises et britanniques à Munich, Staline écrivait, à propos du décalage entre les menaces permanentes proférées par Hitler et l’attitude constamment conciliante de la France et, plus encore, de l’Angleterre : « La deuxième guerre impérialiste a pour l’instant ceci de particulier qu’elle … Lire la suite De la vraie grandeur de la diplomatie soviétique au temps de Viatcheslav Molotov

3. « Un coup d’éventail » ? « un coup de chasse-mouches » ? ou « un coup de légende » ?

3. « Un coup d’éventail » ? « un coup de chasse-mouches » ? ou « un  coup de légende » ? À Alger, le Turc, Hussein Dey, s’impatiente… Après avoir fourni d’importantes quantités de grains aux armées françaises, les deux négociants juifs d’Alger, les Bacri et les Busnach, des Toscans de Livourne, s’étaient toujours montrés des plus conciliants : leurs délais … Lire la suite 3. « Un coup d’éventail » ? « un coup de chasse-mouches » ? ou « un coup de légende » ?