Juillet 1940 : Jules Jeanneney principal promoteur de l’« autorité » de Pétain

Une semaine après le début de l’attaque allemande du 10 mai 1940, un résultat remarquable est déjà obtenu : les hommes d’Hitler ont dépassé Saint-Quentin… Le cou de la France est à moitié coupé…. Philippe Pétain (1856-1951) Déjà, le président du Conseil, Paul Reynaud, et le président du Sénat, Jules Jeanneney, envisagent courageusement la suite à … Lire la suite Juillet 1940 : Jules Jeanneney principal promoteur de l’« autorité » de Pétain

Une France qu’il faut arracher des mains du peuple français, de peur qu’il ne nous la casse

Fatigué de la politique active, André Tardieu décida de rompre, et de mettre par écrit les leçons qu’il pensait pouvoir tirer de cette expérience malheureuse qui l’avait fait passer de l’enthousiasme pour le rêve américain à la réalité cruelle d’une crise économique qui paraissait devoir tout balayer sur son passage. André Tardieu (1876-1945) Nous le … Lire la suite Une France qu’il faut arracher des mains du peuple français, de peur qu’il ne nous la casse

À propos de la Cinquième République…

Les Editions Paroles Vives présentent l’ouvrage   de Michel J. Cuny Pour en finir avec la Cinquième République (Histoire de l’étouffement du suffrage universel) Livre électronique, 500 pages, 18 euros (+ 1 de mise à disposition) Accès, par un simple clic, à la Table des matières (simplifiée) Accès, par un simple clic, à la Table des … Lire la suite À propos de la Cinquième République…

La Lettre de Michel J. Cuny – numéro 1 – 17 juin 2013

Pour aider à sortir de l’ornière qu’on s’efforce de nous imposer… Pierre Guillain de Bénouville, l’homme qui a fait tomber Jean Moulin… Contrairement à ce que croit pouvoir penser le commun des mortels, il n’y a jamais eu la moindre devinette en ce qui concerne le principal responsable de l’arrestation de Jean Moulin à Caluire … Lire la suite La Lettre de Michel J. Cuny – numéro 1 – 17 juin 2013

1945 – Une Assemblée constituante, issue du suffrage universel, et bridée dès le départ

À la Libération, contre l’avis d’une majorité de ministres – c’est lui qui l’écrit -, et contre l’avis de la seule autorité en mesure de lui faire face – l’Assemblée consultative provisoire composée des représentants des organisations de la Résistance -, Charles de Gaulle a lesté l’élection des députés à l’Assemblée constituante d’un référendum destiné à en … Lire la suite 1945 – Une Assemblée constituante, issue du suffrage universel, et bridée dès le départ