II 5. Derrière la Syrie… la Russie

  (Emission radio, Le Club de la Presse, Europe 1, 20 mai 2015. Analyse) * Derrière la Syrie… la Russie Malgré ce qu’Agnès Levallois a pu dire précédemment, au Club de la Presse, ce 20 mai 2015, de l’origine états-unienne de la déstabilisation du Moyen Orient, Gérard Carreyrou, lui, est pour la manière forte : « […], pour … Lire la suite II 5. Derrière la Syrie… la Russie

La grande recomposition stratégique

À sa façon, le 14 janvier 2015 aura été une date historique pour la bourgeoisie française. Alors que Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, était venu demander, de la part du gouvernement, l’autorisation de poursuivre les opérations militaires en Irak, les représentants des différents groupes parlementaires ont établi le bilan de … Lire la suite La grande recomposition stratégique

Pourquoi cette panique à propos de Daesh ?

Aussitôt lancé le fameux cri de guerre : « Je suis Charlie », les « zélites » politiques françaises se sont retournées, avec une certaine angoisse, vers la vacuité des effectifs de fantassins à lancer sur le terrain. Or, dans les années qui viennent, il va y avoir du sport. Pour le vérifier, il nous suffira de revenir devant … Lire la suite Pourquoi cette panique à propos de Daesh ?

L’impérialisme français jouerait-il son rang dans le monde sur un coup de poker ?

Sous la férule états-unienne, l’impérialisme mondial est un système qui hiérarchise les différents États capitalistes. Pour ne prendre qu’elles, l’Allemagne et la France sont constamment occupées à jouer des coudes dans un univers sauvage où la concurrence pour conserver sa part du fromage, ou l’accroître, revêt toutes sortes de formes, dont les deux principales sont, … Lire la suite L’impérialisme français jouerait-il son rang dans le monde sur un coup de poker ?

Le troufion arabo-musulman et le chevalier du ciel occidental…

En sa qualité de président de la commission des affaires étrangères du Sénat, Jean-Pierre Raffarin a synthétisé le 14 janvier 2015, en présence de Laurent Fabius, ministre desaffaires étrangères et du développement international, les éléments essentiels qui devaient permettre à la Haute Assemblée d’autoriser, à la quasi-unanimité, la prolongation de l’intervention des forces armées en … Lire la suite Le troufion arabo-musulman et le chevalier du ciel occidental…

Tous pour un, un pour tous, ou presque

Au Sénat le 13 janvier 2015, lors du débat organisé en présence de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du développement international, sur la demande du Gouvernement de se voir donner une autorisation de prolongation de l’intervention des forces armées en Irak, les deux premiers intervenants, Robert Hue pour le Rassemblement démocratique et social … Lire la suite Tous pour un, un pour tous, ou presque

Robert Hue et le Front national, aussi…

Venu devant le Sénat le 13 janvier 2015 pour obtenir l’autorisation de prolongation de l’intervention des forces armées françaises en Irak, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius nous aura permis de comprendre que, tenue en lisière par ses alliés anglo-états-uniens en Syrie, la France, réalisant sa pénitence en bombardant l’Irak – et rien que l’Irak, … Lire la suite Robert Hue et le Front national, aussi…

Une France toujours aussi nostalgique d’un Empire de gloriole militaire et de rivières de sang…

Après avoir regardé de près les propos tenus les 13 et 18 janvier 2015 par Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, après les attentats du début du mois à Paris, et constaté qu’ils étaient l’annonce d’une guerre qui serait faite sans relâche à l’islam sous couvert de l’être au djihadisme, nous pouvons voir ce qu’il … Lire la suite Une France toujours aussi nostalgique d’un Empire de gloriole militaire et de rivières de sang…

Les mots pour le dire, et les mots pour ne surtout pas le dire

Reprenons le fil de l’émission Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, du 18 janvier 2015. Nous en sommes au moment où Jérôme Chapuis pose cette question : « Est-ce qu’il est permis aujourd’hui, Claude Bartolone, de critiquer cette phrase : « Je suis Charlie« . De porter un regard critique sur ce slogan. » Claude Bartolone Avant de prendre connaissance … Lire la suite Les mots pour le dire, et les mots pour ne surtout pas le dire