L’étrangeté de l’État russe sous Vladimir Poutine…

[NB. Pour garder un contact direct avec mes différents travaux (économie, géopolitique, histoire, etc.) et avec moi-même, vous pouvez vous inscrire à la page que je viens de créer ici . À bientôt.] Quittant le poste de Premier ministre trois mois (12 mai 1999) avant que Vladimir Poutine y arrive à son tour (9 août 1999), Evguéni Primakov se … Lire la suite L’étrangeté de l’État russe sous Vladimir Poutine…

Un concurrent malheureux de Vladimir Poutine : le général Alexandre Lebed

[NB. Pour garder un contact direct avec mes différents travaux (économie, géopolitique, histoire, etc.) et avec moi-même, vous pouvez vous inscrire à la page que je viens de créer ici . À bientôt.] Le 27 octobre 1991, le général Djokhar Doudaïev a donc été élu président d’une Tchétchénie indépendante et désormais coupée de l’Ingouchie. Moscou, où Gorbatchev vit les … Lire la suite Un concurrent malheureux de Vladimir Poutine : le général Alexandre Lebed

Le retour, à travers Vladimir Poutine, des structures de force de l’ex-État soviétique

[NB. Pour garder un contact direct avec mes différents travaux (économie, géopolitique, histoire, etc.) et avec moi-même, vous pouvez vous inscrire à la page que je viens de créer ici . À bientôt.] Nous avons vu qu’en suivant Tania Rachmanova, nous ne parvenions pas à comprendre pourquoi Boris Eltsine aurait pris la peine de recourir, de son propre élan, … Lire la suite Le retour, à travers Vladimir Poutine, des structures de force de l’ex-État soviétique

Boris Berezovski face à Vladimir Poutine : tel est pris qui croyait prendre !

[NB. Pour garder un contact direct avec mes différents travaux (économie, géopolitique, histoire, etc.) et avec moi-même, vous pouvez vous inscrire à la page que je viens de créer ici . À bientôt.] Réanimation de la première guerre de Tchétchénie (1994-1996), la seconde (1999-2009) est née dans des circonstances étranges qui intéressent l’arrivée de Vladimir Poutine à la … Lire la suite Boris Berezovski face à Vladimir Poutine : tel est pris qui croyait prendre !