Les crimes de Staline (de Poutine ???…), quelles preuves ? 14. Un rapport Khrouchtchev bien plus mesuré qu’on ne le dit parfois

Le rapport Khrouchtchev ne massacre pas la réputation de Staline autant qu’une première lecture pourrait le laisser à penser. Ainsi, de la même façon qu’il y a un décalage entre les milliers, voire les dizaines de milliers de victimes qui lui sont attribuées dans ce document et les millions ou dizaines de millions de morts qu’Hannah Arendt et ses complices mettent au passif du seul Staline, il y a une marge très importante entre ce que révèle une lecture attentive de ce document exceptionnel et l’image caricaturale qu’on en donne presque toujours.

La charge politique la plus brutale contre Staline apparaît dans le paragraphe que voici (pages 12-13) :
« 
Staline n’agissait pas par persuasion au moyen d’explications et de patiente collaboration avec les gens, mais en imposant ses conceptions et en exigeant une soumission absolue à son opinion. Quiconque s’opposait à sa conception était destiné à être retranché de la collectivité dirigeante et voué par la suite à l’annihilation morale et physique. Cela fut particulièrement vrai pendant la période qui a suivi le dix-septième congrès, au moment où d’éminents dirigeants du parti et des militants honnêtes et dévoués à la cause du communisme, sont tombés victimes du despotisme de Staline. »

Voilà qui est sans appel. D’autant que les formules « annihilation morale et physique » et « tombés victimes du despotisme » ouvrent la voie à toutes les interprétations possibles…, le tout frappant des « militants honnêtes et dévoués ».

Mais alors, pourquoi trouvons-nous immédiatement après (c’est-à-dire sans aucune transition) ce paragraphe :
« Nous devons affirmer que le parti a mené un dur combat contre les trotskystes, les droitiers et les nationalistes bourgeois et qu’il a désarmé idéologiquement tous les ennemis du léninisme. Ce combat idéologique a été mené avec succès, ce qui a eu pour résultat de renforcer et tremper le parti. Là, 
Staline a joué un rôle positif. »

Ainsi, lorsqu’il s’est agi de « renforcer et tremper le parti », la personnalité même de Staline est devenue un atout… Dans quel contexte, « en imposant ses conceptions et en exigeant une soumission absolue à son opinion », un tel personnage pouvait-il présenter un intérêt certain ? Lisons la suite immédiate (page 13) :
« Le parti a mené une vaste lutte idéologique et politique contre ceux qui dans ses propres rangs avançaient des thèses antiléninistes, qui représentaient une ligne politique hostile au parti et à la cause du socialisme. Cela a été une lutte opiniâtre et difficile, mais nécessaire, car la ligne politique, aussi bien du bloc trotskyste-zinoviéviste que des boukhariniens, conduisait en fait à la restauration du capitalisme et à la capitulation devant la bourgeoisie mondiale.
»

Comme nous le constatons, pour le rapport Khrouchtchev, la personnalité de Staline était un puissant élément de garantie du maintien de la ligne définie par Lénine… pour ne pas devoir capituler « devant la bourgeoisie mondiale ». Quel vilain personnage, n’est-ce pas, madame Arendt ?

Mais il y a mieux encore (page 13) :
« Considérons un instant ce qui serait arrivé si, en 1928-1929, la ligne politique de la déviation droitière ou l’orientation vers le ‘socialisme à pas de tortue’ ou vers le koulak, etc., avait prévalu parmi nous. Nous ne posséderions pas maintenant une puissante industrie lourde, nous n’aurions pas les kolkhozes, nous nous trouverions désarmés et faibles devant l’encerclement capitaliste. »

A commencer par celui qui avait été conçu et réalisé par Hitler, près de vingt ans plus tôt…

Alors, ce rapport Khrouchtchev ?… N’est-ce pas aussi un hymne à Staline ?… Et pourtant, nous ne faisons encore que commencer à le lire…

Michel J. Cuny


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.