IV. 89 – « [C]e que vous avez fait. Nous ne l’oublierons pas. »

IV. 89 – « [C]e que vous avez fait.
Nous ne l’oublierons pas. »

Rencontre Bachar El Assad – Vladimir Poutine,
à Sotchi (Russie), 20 novembre 2017

Depuis la guerre déclenchée en 2011 par les États occidentalo-golfico-sionistes, le Président syrien, Bachar El Assad, qui ne se déplaçait que très peu à l’étranger, réservait l’une de ses rares sorties à la Russie.

Le 20 novembre 2017, les Présidents, Vladimir Poutine et Bachar El Assad, se rencontraient pour faire le point sur la situation militaire en Syrie, évoquer le processus politique en cours et la poursuite de la lutte contre le terrorisme.

Je voudrais vous féliciter du fait
que le peuple syrien, qui traverse de grandes difficultés

Vladimir Poutine, qui n’a pas oublié et qui ne peut oublier les tentatives de déstabilisation de la Russie par les États occidentaux, en passant par la Tchétchénie, durant toute la décennie 1990-2000, et par l’Ukraine, depuis 2014, s’adressait ainsi à Bachar El Assad : « D’abord, je voudrais vous féliciter des résultats que la Syrie a atteints dans la lutte contre les groupes terroristes. Je voudrais vous féliciter du fait que le peuple syrien, qui traverse de grandes difficultés, voit arriver, pas à pas, la défaite finale et imminente des terroristes. La question la plus importante est bien sûr celle du règlement politique pacifique à long terme, après la défaite des terroristes en Syrie. J’aimerais bien entendre vos estimations de la situation actuelle en Syrie et des perspectives de développement de la situation, y compris votre vision du processus politique. Nous pensons, bien sûr, qu’il doit se dérouler sous l’égide de l’ONU. » [RT (Russia Today), Vladimir Poutine a rencontré Bachar el-Assad Sotchi, 21 novembre 2017. Vidéo : Poutine félicite Assad des résultats atteints par la…]

Et je voudrais remercier la Russie
pour son aide, notamment militaire,

Bachar El Assad, qui sait ce que les États occidentalo-golfico-sionistes font vivre à la Syrie depuis six ans, lui répondait : « Merci beaucoup, monsieur le Président. Je suis très heureux de vous rencontrer à Sotchi deux ans et quelques semaines après le lancement par la Russie d’une très importante opération. Et je voudrais remercier la Russie pour son aide, notamment militaire, qui soutient l’armée syrienne dans la lutte contre le terrorisme. Sur cette période, de grands succès ont été atteints, sur le champ de bataille comme dans les champs politique et humanitaire. Avant tout, je voudrais profiter de cette opportunité et vous transmettre, monsieur le Président, les salutations et la gratitude du peuple syrien pour avoir défendu l’intégralité territoriale du pays et son indépendance. » [Idem.]

Je voudrais vous présenter les personnes
qui ont joué un rôle décisif

En présence de l’état-major de l’armée russe, le Président Poutine s’adressait tour à tour au Président El Assad et aux officiers : « Je voudrais vous présenter les personnes qui ont joué un rôle décisif dans la sauvegarde de la Syrie. [Aux officiers de l’armée russe :] Il [Bachar el Assad] connaît déjà, bien sûr, certains d’entre vous à titre personnel, mais pas tous. Cependant, il sait, comme il me l’a dit lors de nos dicussions, que, grâce aux efforts de l’armée russe, la Syrie a été sauvée en tant qu’État : tout a été fait pour stabiliser la situation en Syrie. J’espère que, dans un très proche avenir, nous atteindrons la phase finale dans la lutte contre le terrorisme. » [Idem. Vidéo : Assad remercie les militaires russes pour leur aide… Note FP : Les précisions entre crochets sont de mon fait.]

Grâce à vos actions ainsi qu’aux actions
de l’armée syrienne et de nos alliés,

Bachar El Assad : « Grâce à vos actions ainsi qu’aux actions de l’armée syrienne et de nos alliés, beaucoup de Syriens ont pu regagner leurs foyers. Aujourd‘hui, au nom de tout le peuple syrien, je tiens à vous exprimer toute ma reconnaissance pour ce que vous avez fait. Nous ne l’oublierons pas. » [Idem.]

Les deux Présidents, Bachar El Assad et Vladimir Poutine, n’oublieront pas que les États occidentalo-golfico-sionistes – dont la France – ont formé, armé, financé, appuyé sur le sol syrien les groupes de l’ÉI (État Islamique) contre la Syrie tout en les appelant des « terroristes », tout en disant les combattre, et tout en pensant les exterminer après services rendus !

Suite : IV. 90 – Quand la scoumoune s’y met… M. Le Drian a “le blues”

Françoise Petitdemange
7 février 2018


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.