22. Pour qui travaille le président français ?

(Documentaire sur la Libye d’A. Vitkine, diffusé sur France 3, le 9 avril 2015. Analyse.)

Sur fond de drapeau bleu-blanc-rouge, apparaît cette annonce : « Allocution de monsieur le président de la république Dimanche 27 février 2011. » (La Marseillaise à l’appui.) Nicolas Sarkozy, devant la bibliothèque de l’Élysée [sic], prépare “l’opinion” à la guerre… « Mes chers compatriotes. C’est mon devoir de prendre les décisions qui s’imposent quand les circonstances l’exigent. Nous avons donc le devoir d’agir face à la crise libyenne dont les conséquences pourraient être très lourdes pour la stabilité de toute la région. » Ce « devoir d’agir », n’est-ce pas un ordre donné par… le CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France), par exemple ? De quelle « stabilité de toute la région », parle-t-il ?… Parle-t-il d’une stabilité au profit d’Israël qui ne cesse de bombarder le peuple palestinien ? Quatre ans après les efforts de « stabilité » déployés par Nicolas Sarkozy, c’est le chaos dans les pays arabes et africains.

XXII 1 - Deux criminels de guerre, comme cul et chemise
Deux criminels de guerre comme cul et chemise

Jean-David Lévitte (conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy), lui, se souvient d’une autre guerre : « Le président de la république, heu, lui, heu a été mobilisé tout de suite, a très bien compris que que cette affaire allait tourner à la tragédie, heu, avec des dimensions effroyables. Heu… Et, et le le souvenir que j’en garde, c’est qu’il m’avait demandé, heu, à l’époque, heu, comment s’était déroulée l’affaire de Srebrenica puisque j’étais auprès du président Chirac à l’époque. » Comment monsieur Lévitte, peut-il parler d’une « tragédie » supposée que le président Sarkozy voulait éviter en larguant des bombes sur le peuple libyen ? Puisque monsieur Lévitte, né d’un père juif, se souvient, autant qu’il se souvienne jusqu’au bout…

Dix ans après la fin programmée de la République Socialiste de Roumanie qui eut lieu en décembre 1989 et qui s’acheva, avec le procès expéditif de 55 minutes, par la condamnation à mort de Nicolae Ceauşescu et d’Elena Petrescu, son épouse, fusillé(e) le même jour, le 25 décembre 1989, c’est le très socialiste Robert Badinter, né d’un père juif, qui aura rédigé, avec quelques amis, en 1991, la Constitution de la… Roumanie ! Il y a tout de même des choses étranges dans cette Europe…

XXII 2 - Nicolae Ceauşescu et Elena Petrescu (Roumanie)

Nicolae Ceauşescu et son épouse Elena Petrescu

Durant l’éclatement tout aussi programmé, notamment par le FMI (Fonds Monétaire International), de la République Fédérative Socialiste de Yougoslavie, en 1992, suivi d’une guerre, en mars 1994, et d’un massacre pudiquement appelé « L’affaire de Srebrenica », en juillet 1995, les médias occidentaux avaient colporté des rumeurs contre la personne de Slobodan Milošević, président de la Serbie depuis mai 1989, puis de la RFY (République Fédérale de Yougoslavie), constituée de la Serbie, du Kosovo et du Monténégro, depuis juillet 1997. Comme Staline, comme Ceauşescu, et comme tous ceux qui dérangent les chefs des Etats occidentaux, Slobodan Milošević était surnommé « le nouvel Hitler » et accusé de se livrer à une épuration ethnique et à la persécution des Albanais(es) au Kosovo : tout cela sans l’apport d’aucune preuve irréfutable. Il s’agissait, pour les forces de l’OTAN, de trouver le prétexte pour bombarder la RFY : les frappes aériennes, qui devaient durer 3 ou 4 jours, allaient durer 78 jours, du 24 mars au 10 juin 1999. Dès le 25 mars, le peuple libyen et Muammar Gaddhafi avaient organisé une vaste campagne destinée à soutenir la RFY et Slobodan Milošević ; Saddam Hussein l’avait rejoint dans cette opposition à une opération occidentale qui se révélait être une nouvelle guerre tournée contre les régimes socialistes, les peuples et les présidents en exercice.
Alors que Slobodan Milošević était encore le président de la République Fédérative Socialiste de Yougoslavie (juillet 1997-octobre 2000), le très socialiste Bernard Kouchner, né lui aussi d’un père juif, était « parachuté » comme Haut-représentant du secrétariat général de l’ONU, au Kosovo, et resterait dans cette fonction du 15 juillet 1999 au 15 janvier 2001, année où le président yougoslave fut jeté en prison ? Traîné devant le TPIY (Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie), Slobodan Milošević fut accusé de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de génocide par les chefs d’Etats occidentaux relayés par les médias-valets. Il mourra, après cinq années de détention en prison, dans des conditions plus que suspectes tandis que les chefs d’accusation utilisés contre lui se révéleront, comme toutes les rumeurs, infondés, et participant de la manipulation des esprits.

XXII 3 - Slobodan Milošević (RFY)
Slobodan Milošević (RFY)

Par contre, un capitaine espagnol, Adolfo Luiz Martin de la Hoz, pilote d’un F-8, particulièrement choqué par ce qu’il avait dû faire, témoignera des bombardements effectués par l’OTAN avec de nouvelles armes en expérimentation contre les populations yougoslaves. Cf. L’ouvrage que j’ai écrit… La Libye révolutionnaire dans le monde (1969-2011), Editions Paroles Vives 2014, pages 363 à 366. Fallait-il, en plaçant l’ex-docteur Kouchner au Kosovo, masquer les atrocités commises par l’OTAN dans les Balkans et, notamment, dans cette République Fédérale Yougoslave ?

Après la mort du Guide révolutionnaire et la fin des bombardements qui ont été délibérément effectués pour anéantir l’armée jamahirienne, et donc le peuple, la « tragédie », que le président français, née d’une mère juive, prétendait éviter avec des bombes, se poursuit.

Suite : 23. Une « destitution » de type colonial pour évincer le peuple libyen

Françoise Petitdemange

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s