De Gaulle, organisateur d’un fascisme rampant ?

En permanence démissionnaire après le 15 mars 1944, bloqué dans toutes ses initiatives tendant à stabiliser la monnaie tout en essayant de récupérer, pour la collectivité, les profits illicites réalisés pendant la guerre, Pierre Mendès France, ministre de l’Économie nationale, ne fait bientôt plus que servir de vitrine à un de Gaulle tout occupé à … Lire la suite De Gaulle, organisateur d’un fascisme rampant ?

De Gaulle et Pierre Mendès France à la Libération : rien qu’un jeu de rôles ?

Nous avions vu Pierre Mendès France manifester, le 30 mars 1944, son désarroi auprès de son ami resté à Londres, Georges Boris, quinze jours après que De Gaulle ait refusé sa première offre de démission (15 mars 1944) du poste de commissaire aux Finances du Comité Français de la Libération Nationale qui lui avait été … Lire la suite De Gaulle et Pierre Mendès France à la Libération : rien qu’un jeu de rôles ?

Une France libérée de son propre peuple, grâce à Charles de Gaulle

En novembre 1943, Pierre Mendès France avait été nommé, par Charles de Gaulle, commissaire aux Finances du Comité Français de la Libération Nationale. Il allait devoir préparer les dispositions à prendre au fur et à mesure de la libération du territoire et durant les premiers mois, voire les premières années, de paix. En fait, il … Lire la suite Une France libérée de son propre peuple, grâce à Charles de Gaulle

Quand Pierre Cot cuisine Charles de Gaulle… pour l’Histoire

Nous avions pris connaissance de la lettre adressée à Londres depuis les Etats-Unis par Pierre Cot, le 28 juillet 1941, à son ami le journaliste Louis Lévy. De quoi De Gaulle est-il le nom? Or, le 13 septembre 1941, Pierre Cot allait rédiger un texte qu’il remettrait à René Pleven, l’envoyé spécial de De Gaulle … Lire la suite Quand Pierre Cot cuisine Charles de Gaulle… pour l’Histoire