En lieu et place de la minutieuse construction prolétarienne, voici donc Gorby et Raïssa…

En 1985, puisqu’il s’agissait d’établir le rapport du secrétaire général Mikhaïl Gorbatchev en dehors de ce tout souverain que constituait jusqu’alors le Congrès du parti communiste d’Union soviétique, et ceci sans plus tenir aucun compte des décisions prises dans le passé – et donc, aussi bien en remontant jusqu’à 1917, qu’en laissant de côté toute … Lire la suite En lieu et place de la minutieuse construction prolétarienne, voici donc Gorby et Raïssa…

Quand la souveraineté du travail se laisse démonter par la pseudo-souveraineté de l’opinion publique

Chez Lénine, il ne s’agit pas seulement, pour le militant communiste, d’avoir une « opinion ». Il s’agit, pour lui, de se documenter, de déployer une activité critique à partir des documents, et ensuite seulement de songer à émettre un avis qui sera soumis à la réflexion de ses confrères et de ses consœurs du parti. Reprenons … Lire la suite Quand la souveraineté du travail se laisse démonter par la pseudo-souveraineté de l’opinion publique