L’impérialisme français serait-il au bord de la tombe ?

Comme nous l’avons vu précédemment, il y avait le feu au Sénat, lors du débat portant sur l’autorisation, demandée par le gouvernement français, de poursuivre les opérations militaires aériennes en Irak. Nous avons même eu le loisir d’entendre l’un des représentants les plus qualifiés de la bourgeoisie française de longue tradition, Aymeri de Montesquiou, intervenir au … Lire la suite L’impérialisme français serait-il au bord de la tombe ?

La grande recomposition stratégique

À sa façon, le 14 janvier 2015 aura été une date historique pour la bourgeoisie française. Alors que Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, était venu demander, de la part du gouvernement, l’autorisation de poursuivre les opérations militaires en Irak, les représentants des différents groupes parlementaires ont établi le bilan de … Lire la suite La grande recomposition stratégique

Pourquoi cette panique à propos de Daesh ?

Aussitôt lancé le fameux cri de guerre : « Je suis Charlie », les « zélites » politiques françaises se sont retournées, avec une certaine angoisse, vers la vacuité des effectifs de fantassins à lancer sur le terrain. Or, dans les années qui viennent, il va y avoir du sport. Pour le vérifier, il nous suffira de revenir devant … Lire la suite Pourquoi cette panique à propos de Daesh ?

Tous pour un, un pour tous, ou presque

Au Sénat le 13 janvier 2015, lors du débat organisé en présence de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du développement international, sur la demande du Gouvernement de se voir donner une autorisation de prolongation de l’intervention des forces armées en Irak, les deux premiers intervenants, Robert Hue pour le Rassemblement démocratique et social … Lire la suite Tous pour un, un pour tous, ou presque

Une France toujours aussi nostalgique d’un Empire de gloriole militaire et de rivières de sang…

Après avoir regardé de près les propos tenus les 13 et 18 janvier 2015 par Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, après les attentats du début du mois à Paris, et constaté qu’ils étaient l’annonce d’une guerre qui serait faite sans relâche à l’islam sous couvert de l’être au djihadisme, nous pouvons voir ce qu’il … Lire la suite Une France toujours aussi nostalgique d’un Empire de gloriole militaire et de rivières de sang…