IV. 146 – Une armée, qui pénètre illégalement sur le territoire d’un État souverain, n’est pas une armée…

IV. 146 – Une armée, qui pénètre illégalement sur le territoire d’un État souverain,
n’est pas une armée…

…mais une bande de criminel(le)s. L’armée israélienne ne cesse de violer impunément les espaces aérien, terrestre, maritime de la Syrie, au nez et à la barbe du secrétaire général de l’ONU : les mots ne servent à rien s’il n’y a pas une volonté d’agir…

Latakia ou Lattaquié (Syrie)

Ils auront tout tenté pour semer la zizanie dans le camp russo-irano-turco-syrien ! Le 17 septembre 2018, dans la soirée, un avion militaire russe, un Ilyouchine Il-20, a disparu des écrans radars au-dessus de la Mer Méditerranée, à proximité des côtes ouest de la Syrie. L’avion russe a, probablement, été touché par un tir de la défense anti-aérienne syrienne qui a cru riposter à l’attaque lancée, de façon totalement illégale, par quatre avions israéliens F-16, sur des cibles syriennes près de Lattaquié.

Le lendemain 18, la Russie faisait savoir, dans un communiqué :
« Nous considérons cette action provocatrice de la part d’Israël comme hostile. Quinze membres de l’armée russe sont morts à cause des actes irresponsables d’Israël. Cela contrevient absolument au partenariat russo-iranien. Nous nous réservons le droit à une réplique adéquate. » [RT France, Avion abattu par Damas : Moscou dénonce les tirs israéliens et se « réserve le droit » de répondre, 18 septembre 2018.]
https://francais.rt.com/international/53961-damas-aurait-abattu-avion-militaire-russe-15-soldats-bord-moscou

Si l’État sioniste croyait altérer les relations russo-syriennes, il s’est mis le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Car de suite, la Fédération de Russie a accusé Israël de mener des actions « irresponsables » et « provocatrices » destinées à faire un maximum de torts à la Russie, à la Syrie, et à leurs alliés.

Selon le ministère russe de la Défense, les avions israéliens « ont délibérément créé une situation dangereuse pour les navires de surface et les aéronefs dans la région ». « En utilisant l’avion russe comme bouclier, les pilotes israéliens l’ont exposé au feu des systèmes de défense aérienne syriens : ainsi, l’Il-20 dont la surface est d’un ordre supérieur à celle du F-16, a été abattu par un missile du complexe S-200. » [Idem.]

Les Russes ont déclaré n’avoir été prévenus qu’« une minute avant le début des frappes ». [Idem.]
ll y avait bien une intention de nuire à la Syrie… et à la Russie.

L’ambassadeur de l’État sioniste a été convoqué à Moscou.
Sans le moindre respect pour les morts et leurs familles, l’armée sioniste a immédiatement déclaré « tenir le régime d’Assad, dont l’armée a abattu l’avion russe, pour entièrement responsable de cet incident ». Et, accusé l’Iran et « l’organisation terroriste du Hezbollah », d’être responsables de cette tragédie. [Idem.]

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a osé parlé de “regrets” au président russe, Vladimir Poutine, tout en accusant la Syrie et l’Iran.

Les États-Unis ont fait preuve, comme leurs alliés, d’une hypocrisie répugnante. Le secrétaire d’État, Mike Pompeo, devait dire :
« L’accident malheureux survenu hier nous rappelle la nécessité de parvenir à des solutions permanentes, pacifiques et politiques aux nombreux et inextricables conflits de la région. » Ajoutant… qu’il fallait « mettre fin au transit provocateur par l’Iran d’armes dangereuses à travers la Syrie ». [Idem.]

Quand nous savons quels États se trouvent à l’origine de cette guerre contre la Syrie qui dure depuis sept ans, et quand nous savons à quel point ces États font traîner en longueur le moment de faire la paix, nous ne pouvons qu’avoir un immense dégoût pour ce genre de déclarations.

Le 18, au soir, le ministre de la Défense russe, Sergueï Choïgou, qui a bien voulu accorder un entretien à la ministre de la Défense française, Florence Parly, s’est empressé de décliner l’aide proposée par la France pour les opérations de recherche des corps. La Fédération de Russie, qui a déjà déployé sur place des moyens autrement plus importants que ceux de la France – huit bateaux, des destroyers et des navires d’approvisionnement de la marine russe – n’a que faire des condoléances hypocrites et de l’aide tordue de la France.

Les amis des terroristes d’Al-Qaïda et de Daech sont bien les ennemis de la Syrie, de la Russie et de l’Iran.

Suite : IV. 147 – Igor Konachenkov : un compte rendu clair, net, précis

Françoise Petitdemange
22 septembre 2018


2 réflexions sur “IV. 146 – Une armée, qui pénètre illégalement sur le territoire d’un État souverain, n’est pas une armée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.