2 – Russie, Chine – Qui s’y frotte s’y pique

2 – Russie, Chine – Qui s’y frotte s’y pique

(En réponse à l’intervention d’Ibrahima Sory Soumah sur Facebook)


Au regard d’une histoire millénaire vécue par les Premier(ière)s occupant(e)s organisé(e)s en tribus (~30.000 ans), l’histoire de trois siècles de domination européenne et celle de deux siècles et demi du conglomérat d’États appelé États-Unis ne sont que deux parenthèses criminelles dans l’histoire de ce continent constitué en trois parties appelées Amériques.

En ce XXIème siècle, la France et la Grande-Bretagne, qui ont une histoire un peu plus longue que celle de ce conglomérat d’États, se sont mises dans une totale dépendance des États-Unis et de l’État sioniste. L’Allemagne se tient, quant à elle, en retrait. Le slogan de l’Allemagne, à l’époque des Première et Seconde guerres mondiales, était : “Deutschland über alles” (l’Allemagne au-dessus de tout) ; celui des États-Unis de Trump, – et pas que de Trump mais Donald Trump a au moins le courage ou l’inconscience de le clamer sur tous les toits et donc de ne tromper personne sur ce plan –  “America first” (l’Amérique, d’abord), est bien dans la même veine ; nous sommes prévenu(e)s. Ces pays européens – états-uniens, à force de vouloir dominer tous les autres pays que compte la planète – sont entrés dans une époque de décadence.

Les Panafricanistes, dont Muammar Gaddhafi, ont voulu situer l’Afrique à sa vraie place – non pas à une place usurpée mais à une juste place – dans un monde multipolaire… c’est pour cette raison majeure que la plupart des Africanistes des XXème-XXIème siècles, qui étaient devenus chefs de tel ou tel État africain, ont été renversés ou… assassinés. Quant à d’autres chefs d’États africains, soudoyés et bien contents de l’être… que leur importent les peuples !

La Russie et la Chine, qui, en 2011, n’étaient pas prêtes à tenir tête à la coalition occidentalo-golfico-sioniste au moment de la guerre en Libye, sont dorénavant plus fortes : d’où, pour la Russie, la possibilité de venir à bout, avec la Syrie et le concours de l’Iran et du Hezbollah libanais, non pas de l’ÉIIL mais de cette coalition occidentalo-golfico-sioniste qui a donné naissance à Al-Qaïda et qu’elle a laissé prospérer. Al-Qaïda a trouvé une continuité d’action à travers les membres de l’État Islamique en gestation, que la coalition a utilisés en Libye et qu’elle utilise encore en Syrie comme mercenaires, et qu’elle n’hésitera pas à “liquider”, dorénavant, comme éléments des plus gênants pour elle… Jusqu’à la prochaine guerre où la coalition réutilisera, contre tel ou tel autre pays, les éléments restants, devenus chefs des générations suivantes de mercenaires prêts à défendre, au péril de leur vie, n’importe quelle cause, même si elle n’est pas leur, pourvu que les commanditaires les paient et que les médias occidentalo-golfico-sionistes parlent d’eux…

Les États-Unis et ses roquets : la France, la Grande-Bretagne, principalement, ont suffisamment montré, par le passé, et continuent à montrer leur domination d’États capitalistes-impérialistes-colonialistes sur le monde. Ces États dominateurs se rient des droits des peuples, et s’emparent – par le truchement de leurs multinationales – des pays détenteurs des plus importantes richesses que possède actuellement la planète. La Russie et la Chine ne sont pas des États capitalistes au sens occidental du terme ; elles ne visent pas à étendre leur empire sur le monde. Après l’éclatement de l’URSS, certains pays, qui étaient protégés jusqu’à ce moment, ont voulu être « indépendants » comme ils disaient : maintenant, ils voudraient avoir le beurre et l’argent du beurre ou, telle une partie de l’Ukraine, le gaz et l’argent du gaz. Les États socialistes ne cherchent pas à coloniser, ce qui serait contraire à leur éthique politique et à leurs échanges économiques dans le respect réciproque avec les autres pays. La Russie, la Chine, la Corée du Nord ont l’arme nucléaire. Avis à l’OTAN : qui s’y frotte, s’y pique. Les États-Unis fanfaronnent, par la voix de leur président, mais ils sont conduits à reculer, sans quoi ils seraient responsables d’une troisième guerre mondiale.

Si la Libye avait eu l’arme nucléaire, elle n’aurait pas été attaquée comme elle l’a été en 2011. Et les États-Unis d’Afrique – c’est-à-dire les peuples du continent africain – auraient leur monnaie commune et leur armée commune pour se défendre, sur le plan politique, économique et militaire, d’une recolonisation du continent par les prédateurs occidentalo-golfico-sionistes.

La population française a été, durant tout le temps qu’a duré l’URSS, très protégée : dès après l’éclatement de l’URSS, les conditions de vie et de travail se sont progressivement détériorées. À peine visible pendant des années, cette détérioration devient de plus en plus criante au quotidien. Le nouveau président, Emmanuel Macron, s’est fait élire sans dissimuler le moins du monde – tout au contraire – ses positions en faveur de l’ultra-libéralisme. En ce début d’année 2018, après les ouvrier(ère)s, les paysan(ne)s, les intermittent(e)s du spectacle, les étudiant(e)s… vient le temps des “vaches maigres” pour les fonctionnaires qui paniquent complètement, oubliant qu’il n’y a guère ils-elles ne juraient que par un capitalisme faiblement corrigé !

Avec la guerre contre la Libye et l’assassinat commandité du chef révolutionnaire Muammar Gaddhafi, la France a achevé de se déshonorer. Elle est dans un tel piteux état qu’il est à se demander pourquoi il y a encore tant d’Africain(e)s à risquer leur vie pour atteindre les côtes d’un pays complètement en faillite, pas seulement financière, mais aussi – et c’est peut-être le pire – en faillite culturelle et éthique.

Françoise Petitdemange
3-4 février 2018


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.