Suffirait-il de mettre Staline en cause à travers des enfantillages ?

Voici les éléments que nous apportent les sept témoignages suivants (numéros 16 à 22) de la longue liste que Georges Sokoloff nous a fournie dans son ouvrage publié chez Albin Michel en 2000…

staline-3

Liouba Andriïvna Tchervatiouk avait 12 ans en 1933. Voici ce que sont ses tout premiers mots :
« Il y avait mon père, ma mère, ma grand-mère ; en deux semaines tous les trois sont morts. Je suis restée seule à la maison. J’avais douze ans, que pouvais-je faire ? » (page 103)

Plus loin, elle nous fournit quelques éléments qui ne paraissent pas dépasser la compréhension de l’enfant qu’elle était alors :
« Il y a une autre chose que je ne peux oublier : qui a créé la famine ? Qui a ordonné d’emporter les pelures ? Ils s’emparaient du moindre trognon. Ils arrivaient à cinq, ou parfois dix. Ils entraient dans les maisons, fouillaient partout, fourraient leur nez dans les moindres recoins, emportaient jusqu’à la dernière épluchure ; derrière eux, ils ne laissaient rien. » (Idem, page 103)
« Un jour, avec maman, nous avions retrouvé dans le grenier la valeur de deux verres de haricots. Maman a vu par la fenêtre que les « commissaires » s’approchaient de chez nous. Elle s’est empressée de verser ces haricots dans un pot, de les recouvrir d’eau et, au four, comme si elle cuisait n’importe quoi. Vous pensez que nous avions sauvé nos haricots ? Que non ! Il a sorti le pot du four, a renversé l’eau et quant aux haricots, il les a emportés. » (Idem, pages 103-104)

Avec Anna Loukianivna Mykhaltchouk, qui avait 20 ans en 1933, nous devrions être mieux renseigné(e)s…
« Chez nos voisins, Vassyl Krasnoholovy, deux garçons et deux filles (Tania et Vira) sont morts. Et chez Pavlo Krasnoholovy, c’est toute la famille (sa fille, Vira, et ses deux garçons, Ivan et Petro). » (Idem, page 104)
« Ma cousine, Dounka, a beaucoup souffert. En 1933 elle a mis au monde un fils. Elle allait travailler quand même pour toucher 200-300 grammes de farine. Elle laissait son enfant de six mois dans le jardin et, lui, il broutait – il mangeait de l’herbe.
9 ou 10 personnes mouraient chaque jour. » (Idem, page 105)
« Kharyton et sa femme sont morts seuls dans un coin. Ils laissaient deux enfants : une fille et un garçon qui mourut à son tour. Le temps qu’on vienne chercher son corps, la fille le dévorait.
Vassyl Bondarouk avait pris une femme de Tcherniatyn. Elle a expliqué comment elle avait découpé son enfant : « Je mets l’enfant sur le billot, et lui, il demande : « Qu’est-ce que tu vas faire, maman ? – Rien, rien du tout » ». Le voisin a vu par la fenêtre qu’elle faisait cuire quelque chose. Quand les gens sont arrivés, elle s’empiffrait. Elle a été condamnée à trois ans. Quand elle a tout raconté à son mari, il n’a plus voulu la voir. » (Idem, page 105)

Mieux renseignée, alors ?… Pas sûr.

Viennent cinq témoignages tout ce qu’il y a de plus minces quant à la famine, à son contexte, à ses causes, à ses conséquences, et aux preuves matérielles qu’elle aurait laissées…

Olena Terentiïvna Mykhaltichouk avait 21 ans en 1933…
« Puis le soviet rural m’a désignée pour faire office de croque-mort. J’arrive chez les Yasniouk pour enlever le corps, et je le trouve en train de manger son frère. » (Idem, page 106)

Maria Naoumivna Chtyfourouk avait 14 ans en 1933…
« Mon père a remis au kolkhoze ses chevaux, sa vache. Puis il est mort de faim... » (Idem, page 107)

Volodymir Dmytrovych Kravtchouk avait 29 ans en 1933… Il ne nous apporte rien de précis sur les thèmes retenus ici.

Olena Dmytrivna Palykopa avait 10 ans 1933… De même…

Ivan Fedorovytch Bourlaka avait 5 ans en 1933…
« Pendant l’hiver et le printemps 1933, les gens ont enflé et sont morts en masse. » (Idem, page 110)
« Au printemps 1933, bien des activistes sont partis rejoindre dans la tombe ceux qu’ils venaient de « dékoulakiser ». » (Idem, page 110)

Voilà qui nous laisse sur notre… faim.

Michel J. Cuny

Clic suivant : On mangeait chiens, chats et enfants : la faute à Staline

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Suffirait-il de mettre Staline en cause à travers des enfantillages ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s