28. Une bande de criminel(le)s en goguette… juste avant de répandre le sang

(Documentaire sur la Libye d’A. Vitkine, diffusé sur France 3, le 9 avril 2015. Analyse.)

XXVIII 1 - Muammar Gaddhafi

Les agents occidentaux – via des groupuscules agités – déstabilisent
les pays arabo-africains 
tandis que la création des Etats-Unis d’Afrique est en cours…
N’y a-t-il pas de quoi être en colère ?

Voix off : « Sans le savoir, il [Muammar Gaddhafi] donne un coup de pouce décisif au président qui, en moins de dix jours, parvient à réunir une coalition internationale et à obtenir une résolution de l’ONU. » En fait de coalition internationale, il s’agit d’une coalition occidentale, appuyée par les deux mules du Golfe : du Qatar et de l’Arabie saoudite. 

Vue sur la coalition et les drapeaux : François Fillon, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Ban Ki-moon, David Cameron, Angela Merkel, Hillary Clinton, etc. À la mi-mars, la rébellion est presque éteinte. Mais le président français va mettre les autres chefs d’États devant le fait accompli. Le jour même du prétendu « Sommet de Paris pour le soutien au peuple libyen – Samedi 19 mars 2011 »… déjà, les Mirage 2000 frappent la Libye.
Des « Mirage 2000 » ? Cela ressemble à une vengeance israélienne contre la Libye qui, juste après la Révolution du 1er Septembre 1969, avait acheté des Mirage 2000 à la France pour sauvegarder sa jeune République. Le président Georges Pompidou et son épouse Claude s’étaient d’ailleurs fait insulter et molester par le lobby juif dont certains membres étaient allés jusqu’à leur cracher à la figure et les menacer physiquement lors de leur voyage aux Etats-Unis au début de l’année 1970. La vengeance de la France, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis, pays colonisateurs dont les bases militaires avaient été évincées de la Libye, en 1970, par décision du CCR (Conseil du Commandement de la Révolution), l’emporte, en 2011, sur les intérêts politiques et économiques du peuple libyen dont les chefs d’Etats de ces pays n’ont que faire… Elle l’emporte aussi sur les intérêts politiques et économiques de la population française puisque la Libye et d’autres pays africains étaient près de faire la part belle à la France pour la construction d’infrastructures de certains pays africains dans le cadre de la création des Etats-Unis d’Afrique.
En cette année 2011, fidèle à lui-même, Nicolas Sarkozy fait passer ses intérêts personnels et ceux de son parti – l’UMP (Union pour un Mouvement Populaire) [sic] – devant les intérêts de la France. Du point de vue éthique, lui et tous les membres de son gouvernement ne devraient plus avoir le droit de se présenter à quelque élection que ce fût ! Idem pour le va-t-en guerre François Hollande et sa clique et sa claque. Idem pour tous les autres partis qui ont eu affaire à la justice. Le peuple français devra apprendre à se gouverner lui-même.

- Nicolas Sarkozy et ses casseroles

Les casseroles de Nicolas Sarkozy.
(Liste non exhaustive.)

Sur la photo-souvenir du télé-film… ces hommes et femmes politiques rient entre eux : Merkel fait signe à Cameron de regarder l’objectif ; Clinton tourne carrément le dos à l’objectif. Ils-elles seront, durant ces sept mois à venir, les criminel(le)s du peuple libyen, les destructeur(rices) de la démocratie directe, et les assassins du Guide révolutionnaire Muammar Gaddhafi…

XXVIII 1 - Le Sommet de Paris, 19 mars 2011... alors que les 1ères frappes françaises touchent le peuple libyen.

Le Sommet de Paris, 19 mars 2011…
alors que les premières frappes françaises touchent les moyens de défense du peuple libyen

Dès ce 19 mars 2011 – puisque les « assis » de l’ONU ont laissé faire l’engagement militaire contre le peuple libyen – vingt avions français bombardent la Libye, un pays de quelque six millions d’habitant(e)s. Au bout de trois jours, les avions auront effectué plus de 55 sorties, et totalisé 400 heures de vol : au départ, il s’agissait de faire respecter la « zone d’exclusion aérienne dans la région de Benghazi », en réalité, il s’agit, de suite, de frapper des cibles militaires sur le sol libyen et donc d’empêcher le peuple libyen de se défendre et de défendre son pays contre les mercenaires, parmi lesquels les membres d’AQMI, qui l’attaquent en attaquant sa police et son armée et qui tirent sur lui dans les rues. Contrairement à ce que clame Nicolas Sarkozy, la porte de la diplomatie n’est pas ouverte, elle ne sera jamais ouverte, ni même entrouverte : les bombes françaises tombent tout de suite sur la Libye. Le mensonge des médias et des hommes et femmes politiques, ainsi que des universitaires occidentaux, est roi dans cette guerre qui commence.

XXVIII 2 - Sommet de Paris, mars 2011 - Ils-elles bouffent pdt qu'ils-elles font bombarder le peuple libyen

??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

 

 

 

 

 

Sommet de Paris, mars 2011. Ils-elles bouffent pendant qu’ils-elles font bombarder
les moyens de défense du peuple libyen

De quoi se mêle la France ? Régler la question d’un pays africain attaqué, comme la Libye l’est par des groupes d’AQMI qui ont pour objectif principal de détruire la démocratie directe et qui donc déstabilisent le pays de l’intérieur aidés par des groupes venus de l’extérieur, c’est du ressort de la Libye en liaison avec l’Union Africaine. Mais les chefs d’Etats français, britannique, états-unien, qui ne sont pas capables de régler les nombreux problèmes, dont celui du chômage, à l’intérieur de leurs pays respectifs, font de la diversion en semant des guerres civiles et en provoquant des guerres coloniales en Afrique et ailleurs. 

Voix off : « Le 19 mars, à l’instant même où ses alliés se réunissent à l’Élysée, le président leur apprend que deux Rafale viennent de tirer leurs premiers missiles sur les troupes du dictateur. C’est le début de huit mois de guerre. » Bien évidemment, ce ne sont pas « les troupes du dictateur », mais l’armée et la police du peuple qui défendent l’indépendance de la Libye contre des groupes armés dont certains viennent de l’étranger.

Suite : 29. Sarkozy, avec sa « guerre obsessionnelle », devenu « le dictateur » à la Charlie Chaplin, non pas dans la fiction mais dans la réalité

Françoise Petitdemange

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s