20. De quoi se mêle le président français ?

(Documentaire sur la Libye d’A. Vitkine, diffusé sur France 3, le 9 avril 2015. Analyse.)

XX 1 - Nicolas Sarkozy, président criminel anti-arabo-musulman

Nicolas Sarkozy, président criminel, anti-Arabes, anti-Musulmans

Le président Nicolas Sarkozy prend la parole face à une assemblée, avec, sur sa droite, le drapeau européen et le drapeau français : « Et qu’est-ce qui s’est passé au Moyen-Orient ? Une chose extraordinaire. C’est que les peuples arabes ont décidé, sans violence, de prendre leur destin en mains. Ces peuples aspirent à la démocratie, au progrès social, alors que, jusqu’à présent, on avait plutôt des régimes autoritaires, dont nous avions des rapports avec eux, parce qu’ils étaient laïcs et parce qu’il n’y avait pas d’autre solution d’alternative crédible. Aujourd’hui, il y a cette alternative. »
La Constitution de 1958 étant une Constitution anti-démocratique par excellence qui donne un pouvoir exorbitant au président de la république, le peuple français devra prendre son destin en mains. Car, pour l’alternative, il a déjà donné. Il faut que ces hommes et ces femmes qui squattent les fonctions politiques et économiques, depuis des décennies, s’en aillent… En Libye, s’il y a une… alternative, elle ne peut venir que des opposants qui, depuis des décennies, tentent de reprendre le pouvoir des mains du peuple en menant des attentats, à main armée, et en semant la mort dans le peuple jamahiriyen avec, pour but, d’assassiner Muammar Gaddhafi.

XX 1 - Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan et Nicolas Sarkozy, en février 2011, à Ankara

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan et Nicolas Sarkozy, en février 2011, à Ankara

Voix off : « Il se trouve en Turquie lorsqu’il réagit à une stupéfiante nouvelle. Début 2011, des révolutions ont balayé deux membres éminents de son UPM [Union Pour la Méditerranée] l’Égyptien Moubarak et le Tunisien Ben Ali. » Après la déstabilisation de la Côte d’Ivoire, les pays situés, de chaque côté de la Libye, se trouvent eux aussi déstabilisés jusqu’à provoquer la fuite des présidents tunisien et égyptien. Images d’un groupe de manifestants : l’un brandit un exemplaire du Livre Vert qu’il déchire ; l’autre brandit le portrait d’un jeune homme avec des inscriptions en arabe ; un pied marche sur une affiche représentant le visage de Muammar Gaddhafi. Ils savent qu’ils sont filmés… Voix off : « Et voici que les Libyens, à leur tour, se soulèvent contre leur dictateur. Lui n’hésite pas à faire mitrailler la foule de ses opposants. »
Toujours depuis la Turquie, le président Nicolas Sarkozy déclare catégoriquement : « Notre position est claire. Monsieur Kadhafi doit partir. » Déjà, il était clair que l’accusation, disant que Muammar Gaddhafi faisait tirer sur sa population, était inexacte. Par ailleurs, au nom de quoi, le président français peut s’ingérer dans les affaires de la GJALPS (Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire Socialiste), de l’État libyen, c’est-à-dire de la démocratie directe, c’est-à-dire du peuple libyen ? Au nom de quoi, ce président peut chasser un homme de sa terre natale ? Et de quel droit Nicolas Sarkozy, pouvait-il exiger le départ du Guide ?

Suite : 21. La guerre extérieure en Libye pour faire diversion à l’intérieur de la France…

Françoise Petitdemange


2 réflexions sur “20. De quoi se mêle le président français ?

  1. De toute façon c’est un sionistes sans famille S il a fait tuer Kadhafi pour ses bien ,il doit payer tout le mal qu’il a fait il a diabolisé les musulmans de France gratuitement pour attaquer les peuples musulmans avec Holande c’est des assassins de toute façon la France a était gouvernait par des sionistes qui se disait français

    J'aime

    1. Merci pour votre commentaire.

      Comme vous le savez, la France est divisée en trois parties : la grande bourgeoisie dictatoriale ; la bourgeoisie moyenne qui craint de retomber dans les couches populaires et qui rêve d’accéder à la classe dite supérieure ; les milieux populaires qui rêvent d’accéder à la bourgeoisie moyenne.
      La Constitution de 1958 a mis en place une monarchie élective faite sur mesure pour Charles de Gaulle. Très contestée, cette Constitution est, cependant, irréformable : il faudrait une révolution pour en venir à bout. Mais les médias sont très bien organisés pour détourner le peuple de l’essentiel et l’aiguiller vers des rêves stériles.

      Pourquoi Muammar Gaddhafi a-t-il été assassiné ? Issu du peuple, il était resté dans le peuple. Ceci ne lui a jamais été pardonné.
      Il aurait fallu qu’il bafouât la Révolution du 1er Septembre 1969 et qu’il initiât des États-Unis d’Afrique au service d’une grande bourgeoisie d’affaires, africaine et occidentale, au mépris des peuples africains : dans ce cas, il aurait renié ses ancêtres politiques et se serait renié lui-même. Il y a tant de dirigeants africains qui se renient et qui méprisent les peuples de leur continent qu’un de plus…
      Mais Muammar Gaddhafi était un homme fier de l’histoire de la Libye qui était l’un des très rares pays africains à avoir obtenu, non pas une indépendance de façade, mais une réelle indépendance. En 2011, ce sont les descendants des collaborateurs des fascistes italiens et des colonialistes français, britanniques, états-uniens qui ont poussé à la contre-révolution.
      Au nom des droits de l’homme ! un homme a été filmé en train d’être lynché, de subir les sévices les plus contraires à l’humanité…
      Derrière cet assassinat, il y a les descendants des coloniaux qui ont lynché publiquement et assassiné sauvagement, à l’abri des regards, dans une forêt, Patrice Émery Lumumba et ses deux compagnons d’infortune, Maurice Mpolo et Joseph Okito (République Démocratique du Congo), qui ont emprisonné et torturé à mort Steve Biko (Afrique du Sud), etc.

      Très cordialement, Françoise Petitdemange

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s