Quelques pas à travers les décombres

Depuis la chute de l’URSS, l’Europe est le témoin du désastre qui frappe toute une partie du travail salarié. Il semble même que, selon les « experts », un pourcentage important des plus jeunes d’entre nos concitoyennes et concitoyens se trouveraient désormais plus ou moins définitivement coupé(e)s, et pour la vie, de toute véritable intégration à la société, tant pour sa production que pour sa consommation.

Tout cela se déroule au milieu du plus grand silence : il n’y a de bruit – un bruit qui ne nous aidera en rien à refaire surface – que dans les médias… Sans doute le plus grand calme avant la plus grande tempête.

Cependant que, du côté de la finance internationale, on s’active comme jamais : toute la technologie s’est ajoutée aux forces déjà considérables du capital en tant que tel. Les maîtres de la valeur d’échange sont à la manoeuvre, et les populations européennes ont perdu leur propre langage. Elles paraissent ne plus rien avoir à dire qui risquerait de troubler les « élites ». Elles ont même perdu les clefs de leur propre valeur d’usage. D’usage, elles ne paraissent en vouloir que dans le cadre que voudra bien leur imposer la finance internationale qui tient l’art de la séduction par L’Oréal en particulier et l’art de vivre en bonne santé par Sanofi tout aussi particulièrement.

Certes, Marx, Engels, Lénine sont morts il y a bien longtemps. Non pas leurs personnes, bien sûr – c’est une évidence – mais leurs paroles… Quoique…

Marx Engels Lénine

Dans le travail que je réalise – pour dans dix siècles, ainsi que le promettait Léo Ferré pour ses propres travaux -, il m’est arrivé d’utiliser le terme d’ « Ouverture » pour qualifier les toutes premières pages de mes livres. Ce fut vrai pour « Le procès impossible de Charles de Gaulle » (2005), pour « Voltaire – L’or au prix du sang » (2009), pour « Une santé aux mains du grand capital? – L’alerte du Médiator » (2011), et pour « Quand le capital se joue du travail – Chronique d’un désastre permanent » (2012).

Voici ce que fut l’ « Ouverture » des « Entretiens avec Karl Marx, Friedrich Engels, Vladimir Ilitch Lénine » (2008) : cliquer sur… Ouverture.

Suite : Un trio ouvert sur la dialectique de la vie

Michel J. Cuny

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s