Pierre Cot et Jean Moulin, cibles de la Cagoule ?

Jean Moulin peut-il avoir été victime des agissements de la Cagoule, cette organisation secrète d’extrême-droite qui a défrayé la chronique des années trente en réalisant quelques assassinats politiques ciblés ?

Cette question est d’une extrême gravité en ce qu’elle se rattache aux fondations mêmes du régime politique dans lequel nous vivons désormais : la Cinquième République.

Il suffira, pour s’en convaincre, d’évoquer les liens étroits qui semblent unir certains hauts responsables politiques de notre pays à la firme L’Oréal, dont l’actuelle actionnaire principale, Liliane Bettencourt, est la fille d’Eugène Schueller, créateur, financeur et idéologue de… la Cagoule.

Afficher l'image d'origine

(Ci-dessus :Eugène Deloncle, responsable de la Cagoule militaire)

Nul besoin cependant d’empiéter sur la situation d’aujourd’hui : le témoignage de Pierre Cot dans le livre qu’il écrivit aux Etats-Unis durant le printemps et l’été 1943 – Jean Moulin étant lui-même tout à la création et à la mise en oeuvre du Conseil National de la Résistance, avant d’en mourir – va nous fournir un premier éclairage particulièrement instructif.

Il faut d’abord rappeler que Jean Moulin a rencontré Pierre Cot en 1925 pour ne plus guère se séparer de lui avant 1940. Mieux, à partir de 1933, dans les multiples occasions où le second occupera le ministère de l’Air – et notamment lors du gouvernement de Front Populaire – il appellera à ses côtés, au titre de chef de cabinet, le futur créateur du Conseil National de la Résistance.

 Lisons donc Pierre Cot :
« La liste des hommes politiques à faire disparaître en premier, en cas de succès du fascisme, avait été dressée par les auteurs de ce fameux complot des Cagoulards sur lequel nous aurons l’occasion de revenir. La liste comprenait les noms de ceux qu’on tenait pour spécialement dangereux, c’est-à-dire pour capables d’organiser la résistance populaire contre le fascisme, ceux dont on avait juré – je dis bien juré – de tirer vengeance, parce qu’ils avaient été les plus ardents dans la bataille contre le fascisme. »

Même si elle a été utilisée pour décrire la situation des années 1933-1939, nous voyons que la formule « capables d’organiser la résistance populaire » s’applique parfaitement aux activités de Jean Moulin durant la période 1940-1943.

Ecoutons encore Pierre Cot :
« Je me suis battu sans répit, depuis mon entrée dans la vie politique, contre les Royalistes, contre les Croix-de-Feu, contre les Cagoulards, contre les réactionnaires de toute obédience et les conservateurs de toute étiquette. Mon nom a figuré sur toutes les listes de gens à tuer ou à traduire en Haute-Cour, composées, depuis dix ans, par les ennemis de la République. »

Concrètement, voici ce que cela a pu donner, lors des événements du 6 février 1934, et selon le témoignage même de Jean Moulin qui rapporte dans une lettre à ses parents datée du 12 février qu’en ce qui concerne le ministre de l’Air :
« Chez lui, toutes les 10 minutes, on l’appelait au téléphone pour lui lancer des menaces de mort. »

Encore Jean Moulin ne se sera-t-il pas toujours trouvé lui-même en dehors de l’oeil du cyclone durant cette période, puisque, au temps de la guerre d’Espagne et alors que l’aide à destination des républicains transitait par le ministère de l’Air, on aura pu lire dans L’Action Française du 26 août 1936 :
« Nous savons qu’on s’affaire beaucoup en ce moment dans les hangars Bloch de Villacoublay pour mettre au point les deux Bloch 200 destinés au Frente Popular. L’affaire, préparée par M. Moulin, l’un des hommes de Pierre Cot, se poursuit en dépit des belles déclarations de neutralité. »

Voici donc que Jean Moulin, avec Pierre Cot, résiste déjà en 1936, et que cela « se sait »…

Suite : Quand le sang des uns fait la gloire – totalement usurpée – des autres

Michel J. Cuny

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s