Economie du risque : Secouez-moi ! Secouez-moi !

La jouissance que produit la spéculation financière s’établit sur un paroxysme où la mort est le principal invité. Ce qui meurt, à l’occasion, c’est une partie du capital des entreprises qui sont entrées dans la danse. Or, il faut y insister, ce capital est lui-même le fruit du travail humain exploité un peu partout dans le monde, et depuis des temps immémoriaux. La … Lire la suite Economie du risque : Secouez-moi ! Secouez-moi !

IV. 42 – Ah ! Le capitalisme adoré qui permet aux un(e)s de faire fortune, aux autres de travailler et de tendre la langue

Le capital sans le travail… IV. 42 – Ah ! Le capitalisme adoré qui permet aux un(e)s de faire fortune, aux autres de travailler et de tendre la langue (3ème partie / 6) Après une pause, le débat reprend au « Club de la Presse » (radio Europe 1)… Nicolas Poincaré : « Et vous nous disiez, Hala Kodmani, que … Lire la suite IV. 42 – Ah ! Le capitalisme adoré qui permet aux un(e)s de faire fortune, aux autres de travailler et de tendre la langue