De l’art d’accommoder les morts pour enfoncer qui on veut : Staline, par exemple

Je rappelle que nous feuilletons la quarantaine de pages que Stéphane Courtois a rédigée en tête de l’ouvrage publié sous sa responsabilité en 1997 : Le Livre noir du communisme – Crimes, terreur, répression. Après avoir évoqué un premier élément de preuve tendant à démontrer le caractère intrinsèquement criminel du communisme (il citait le témoignage invérifiable … Lire la suite De l’art d’accommoder les morts pour enfoncer qui on veut : Staline, par exemple

Comment ont été fabriqués les documents qui n’existaient pas contre Lénine et Staline

Continuons à étudier la « méthodologie » utilisée par Stéphane Courtois – dans la tradition de Hannah Arendt – pour nous démontrer, sans preuves, les cent millions de morts qu’il attribue, sur la foi d’« estimations personnelles » (c’est bien lui qui le dit) au communisme en général… mais que le secrétaire perpétuel de l’Académie Française, Hélène Carrère d’Encausse, … Lire la suite Comment ont été fabriqués les documents qui n’existaient pas contre Lénine et Staline