Rien qu’une petite affaire de signature

Né en 1901, Jacques Lacan était donc le cadet de deux années de Jean Moulin (1899). Du point de vue générationnel, il paraît n’y avoir rien d’incongru à faire du premier le porteur, pour partie, du fardeau que l’Histoire de France aura attribué au second en le plaçant là où il était : à l’endroit du crime politique du siècle. Crime … Lire la suite Rien qu’une petite affaire de signature

1934 – 1940 – 1958 : trois avatars d’un même coup d’État

Comme nous l’avons vu : dès avant le Front Populaire (1936), une idée faisait son chemin dans l’esprit d’André Tardieu et de ses amis : il allait falloir produire un profond choc politique dans le pays, pour bouleverser ensuite le système institutionnel en fonctionnement depuis 1875 : la Troisième République, et mettre en oeuvre une Constitution … Lire la suite 1934 – 1940 – 1958 : trois avatars d’un même coup d’État

La Lettre de Michel J. CUNY – numéro 3 – 18 juillet 2013

Pour aider à sortir de l’ornière qu’on s’efforce de nous imposer… Une souveraineté guerrière… L’arrestation de Jean Moulin (21 juin 1943) a très rapidement succédé à la première réunion du Conseil National de la Résistance (27 mai 1943) : moins d’un mois les sépare. Ce qui est parfaitement logique… compte tenu du sens extrêmement restreint que … Lire la suite La Lettre de Michel J. CUNY – numéro 3 – 18 juillet 2013

La Lettre de Michel J. CUNY – Numéro 2 – 2 juillet 2013

Pour aider à sortir de l’ornière qu’on s’efforce de nous imposer…  Et Charles de Gaulle… combien de morts ? À Londres, en février 1943, Jean Moulin avait exigé et obtenu de De Gaulle que, dans les statuts fondateurs du futur Conseil National de la Résistance, l’activité de celui-ci soit déclarée souveraine… Jean Moulin (1899-1943) En … Lire la suite La Lettre de Michel J. CUNY – Numéro 2 – 2 juillet 2013

1940 : une défaite très bien organisée

L’homme autour duquel a tourné, en 1940, la catastrophe de Sedan était ce général Huntziger qu’on retrouverait à la tête de la délégation qui, dans le wagon de Rethondes, signerait l’armistice du 22 juin 1940, après une brève visite d’Hitler… Mission accomplie. général Huntziger  Quelle mission ? Celle qui avait été peu à peu installée dans … Lire la suite 1940 : une défaite très bien organisée