Sanofi ou comment donner toutes ses chances à l’impérialisme d’origine française

Il n’est pas possible d’affirmer, comme le font un peu vite les professeurs Even et Debré, que les prix des médicaments sont imposés par les firmes. Si c’était effectivement le cas, le médicament lui-même se rangerait sans autre forme de procès sous la loi du marché dont le maître mot est, au plan européen par exemple, une « concurrence libre et non faussée ». … Lire la suite Sanofi ou comment donner toutes ses chances à l’impérialisme d’origine française

Une administration tour à tour courtisée, puis humiliée, voire foulée aux pieds

Toute l’histoire du Médiator pourrait se résumer dans la formule qu’utilisent les profes-seurs Even et Debré pour définir le cadre général des activités de la Commission d’autorisation de mise sur le marché : (page 46) « […] pour accéder au marché, il suffit d’une probabilité ténue d’efficacité, mais pour en être écarté, il faut une preuve irréfutable de risque. Les intérêts des industriels passent toujours avant ceux des … Lire la suite Une administration tour à tour courtisée, puis humiliée, voire foulée aux pieds