Sous la légende gaullienne, de très étranges manœuvres d’un temps plus lointain…

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 108) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] S’il y a eu un temps où les gouvernements allemand d’un côté, britannique et français de l’autre, étaient bien d’accord pour que leurs populations s’étripent en bonne et due forme dans les tranchées ou ailleurs, … Lire la suite Sous la légende gaullienne, de très étranges manœuvres d’un temps plus lointain…

Mais qui est-elle donc, cette France qui s’affole de se découvrir nue ?

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 70) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] La vidéo publiée par Olivier Passet le 5 septembre 2013 va nous fournir un excellent cadre de réflexion, et nous aider à définir la position réelle qu’occupe la France dans le cadre général de l’impérialisme. … Lire la suite Mais qui est-elle donc, cette France qui s’affole de se découvrir nue ?

L’Allemagne aura-t-elle fini par gagner la Seconde Guerre mondiale ?

En voyant défiler les Gilets jaunes, j’ai cru retrouver les scènes de la débâcle de juin 1940 telles que les documents filmés ou photographiques de l’époque nous les restituent… Quelle guerre la France a-t-elle donc perdue ? Par quel Etat français sa population laborieuse a-t-elle été trompée en permanence, et jusqu’à plus soif, depuis les … Lire la suite L’Allemagne aura-t-elle fini par gagner la Seconde Guerre mondiale ?

De Gaulle, organisateur d’un fascisme rampant ?

En permanence démissionnaire après le 15 mars 1944, bloqué dans toutes ses initiatives tendant à stabiliser la monnaie tout en essayant de récupérer, pour la collectivité, les profits illicites réalisés pendant la guerre, Pierre Mendès France, ministre de l’Économie nationale, ne fait bientôt plus que servir de vitrine à un de Gaulle tout occupé à … Lire la suite De Gaulle, organisateur d’un fascisme rampant ?

3 janvier 1946 : Charles de Gaulle offre la France aux USA… et à l’Europe de Jean Monnet

Quel qu’ait pu être le jugement de Jean Monnet en ce qui concerne Charles de Gaulle – il l’a présenté comme tout bonnement « hitlérien » au conseiller personnel du président Franklin Roosevelt, Harry Hopkins, dès le mois de mai 1943 -, il a reçu, à la suite d’une décision datée du 3 janvier 1946 et signée du … Lire la suite 3 janvier 1946 : Charles de Gaulle offre la France aux USA… et à l’Europe de Jean Monnet

Pourquoi De Gaulle a-t-il tout lâché devant ce « monstre » de Jean Monnet ?

Depuis qu’il avait agi en 1943, à Alger, avec le général Giraud contre les prétentions de Charles de Gaulle, Jean Monnet avait une très mauvaise opinion du chef de la France Libre. Ce qui rend d’autant plus stupéfiante la mesure prise à son profit le 3 janvier 1946 par le président du Gouvernement provisoire. C’est … Lire la suite Pourquoi De Gaulle a-t-il tout lâché devant ce « monstre » de Jean Monnet ?

3 janvier 1946 : De Gaulle installe Jean Monnet dans ses fonctions impériales

C’était ce que voulaient les États-Unis. Mais aussi la grande bourgeoisie française. De Gaulle l’avait donc fait : 17 jours plus tard, il démissionnait (20 janvier 1946). La preuve en est désormais établie : jamais la France ne s’est remise de cette décision qui reste, aujourd’hui encore, masquée aux yeux de nos concitoyens et concitoyennes. Ainsi, au-delà … Lire la suite 3 janvier 1946 : De Gaulle installe Jean Monnet dans ses fonctions impériales

Le joker de Charles de Gaulle : Jean Monnet, « créateur » de l’Europe

Nous en étions resté(e)s à Gaston Palewski, l’homme par qui la grande bourgeoisie française s’est trouvée initiée aux charmes cachés de Charles de Gaulle, et ceci, grâce à un patient travail qui aura commencé dès décembre 1934…, s’il faut en croire le témoignage de Michel Debré. Pour aller aussitôt à l’essentiel, disons que Gaston Palewski, … Lire la suite Le joker de Charles de Gaulle : Jean Monnet, « créateur » de l’Europe

Ayant introduit le loup dans la bergerie, De Gaulle démissionne

Dix-sept jours après avoir permis aux États-Unis – à travers la création du commissariat au Plan (3 janvier 1946) – de placer leur représentant officieux, Jean Monnet, à la console de commande de l’économie française, Charles de Gaulle a donc démissionné… Aussitôt les intérêts américains allaient s’engouffrer dans cette tâche d’organisation de la remise en … Lire la suite Ayant introduit le loup dans la bergerie, De Gaulle démissionne

3 janvier 1946 : Charles de Gaulle offre la France aux USA… et à l’Europe de Jean Monnet

Quel qu’ait pu être le jugement de Jean Monnet en ce qui concerne Charles de Gaulle – il l’a présenté comme tout bonnement « hitlérien » au conseiller personnel du président Franklin Roosevelt, Harry Hopkins, dès le mois de mai 1943 -, il a reçu, à la suite d’une décision datée du 3 janvier 1946 et signée du … Lire la suite 3 janvier 1946 : Charles de Gaulle offre la France aux USA… et à l’Europe de Jean Monnet