Des lendemains qui ne devraient peut-être qu’assez difficilement chanter ?

Comme nous l’avons vu dans le précédent billet, dès 1858 Karl Marx donnait pour « tâche propre » à la « société bourgeoise » « l’établissement du marché mondial » et « d’une production fondée sur cette base ». C’est tout juste ce que nous appelons la « mondialisation »… L’auteur du « Capital » s’inquiétait de ce que, sans cela, la révolution prolétarienne qu’il voyait imminente … Lire la suite Des lendemains qui ne devraient peut-être qu’assez difficilement chanter ?

L’argent-roi… Ce qui permet de plier les uns à la volonté des autres

Dans l’économie de marché, la contrainte totalitaire est impersonnelle. De sorte qu’il ne serait guère possible d’y dénoncer une dictature. Pourtant cette dictature est bien là. Désormais, dans un pays comme la France, chacun, pour autant qu’il n’est plus dans une dépendance totale relativement à ses parents par exemple, est censé disposer d’un compte en … Lire la suite L’argent-roi… Ce qui permet de plier les uns à la volonté des autres