4. Du manuscrit au tapuscrit. De la composition à l’impression.

La rue Burdeau à Lyon© AP MJC-FP 1985. L’imposant manuscrit, à l’encre noire sur papier pelure jaune soleil, et le tapuscrit, réalisé avec notre machine à écrire au fil de l’écriture à la main, étaient là, sur la table. L’heure était grave – et ce n’est pas qu’une expression – parce que nous n’avions pas … Lire la suite 4. Du manuscrit au tapuscrit. De la composition à l’impression.