Michel J. Cuny – Françoise Petitdemange : il y a un début à tout

Bois-de-Champ (88) © Archives Privées Michel J. Cuny – Françoise Petitdemange (~ 1973) Michel J. Cuny – Françoise Petitdemange : il y a un début à tout Né(e) dans les Vosges, nous souhaitions y demeurer et, pour cela, nous allions prendre le sens contraire du courant de l’époque. Bien conscient qu’il fallait d’abord, pour établir … Lire la suite Michel J. Cuny – Françoise Petitdemange : il y a un début à tout

Michel J. Cuny : la littérature peut-elle comporter un certain sérieux ?

Après avoir montré, à travers les cinq conférences que nous avions proposées en mai et en juin de 1976, que nous ne redoutions pas les rencontres avec nos lectrices et avec nos lecteurs, et après avoir analysé les réponses directes ou indirectes à notre questionnaire du 4 juillet suivant, il nous a semblé nécessaire de … Lire la suite Michel J. Cuny : la littérature peut-elle comporter un certain sérieux ?

Pourquoi, en 1976, ai-je écrit le roman « Une femme très ordinaire » ?

Du point de vue de la littérature, qu’était-ce donc que ce tout petit roman d’une centaine de pages que j’ai écrit en une quarantaine de jours des mois de janvier et de février 1976 : Une femme très ordinaire ? Si, aujourd’hui, j’ouvre le carnet sur lequel j’ai noté, pendant de longues années, les titres … Lire la suite Pourquoi, en 1976, ai-je écrit le roman « Une femme très ordinaire » ?