1914-1918… Ces millions de morts… qui ont assuré la stabilisation de l’impérialisme… allemand

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 118) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] Si, dans le cadre des Etats impérialistes, l’exercice de la souveraineté doit être réservé aux capitaux nationaux, mais internationalisés, du plus haut niveau, il est tout à fait normal qu’au sortir de la Première Guerre … Lire la suite 1914-1918… Ces millions de morts… qui ont assuré la stabilisation de l’impérialisme… allemand

L’occupation de la Ruhr en 1923, ou comment crocheter le capital allemand

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 113) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] Dès 1921, un peu moins de deux ans après la signature du traité de paix de Versailles, c’était décidé : la France allait faire à nouveau retentir le bruit de ses bottes en Allemagne… Jacques … Lire la suite L’occupation de la Ruhr en 1923, ou comment crocheter le capital allemand

Walther Rathenau : une des plus fortes incarnations de la puissance allemande…

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 112) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] Pour sa part, le conseiller spécial du maréchal Foch, Paul Tirard, s’efforce de définir, dans son rapport du 31 janvier 1919, la direction qu’il serait désormais possible de prendre en ne faisant que suivre tranquillement … Lire la suite Walther Rathenau : une des plus fortes incarnations de la puissance allemande…

Quand la guerre permet à la dictature de la bourgeoisie de faire la démonstration de tout ce dont elle est capable

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 111) [Pour revenir au document n° 1, cliquer ici] Dès le lendemain de la signature de l’armistice, une décision d’apparence très banale est prise. Jacques Bariéty nous en indique le contenu : « Le 12 novembre 1918, le maréchal Foch, sur les conseils de son … Lire la suite Quand la guerre permet à la dictature de la bourgeoisie de faire la démonstration de tout ce dont elle est capable