Mikhaïl Gorbatchev : le balai et la serpillière…

Ainsi que nous l’avions vu précédemment, la vague internationale d’antisoviétisme qui s’est répandue à partir de la catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986) a permis à Mikhaïl Gorbatchev de s’engager dans une dynamique de rupture avec la direction collective qui caractérisait l’URSS depuis sa naissance. Je rappelle la phrase très significative d’Andreï Gratchev : « C’est dans … Lire la suite Mikhaïl Gorbatchev : le balai et la serpillière…

Longtemps porté par la vague antisoviétique, Evguéni Primakov pressent soudain l’imminence de la catastrophe

Tandis qu’après les modifications introduites à l’initiative de Mikhaïl Gorbatchev par le IVe Congrès des députés du peuple (17 au 20 décembre 1990), Evguéni Primakov quittait le Conseil présidentiel pour le Conseil de sécurité, celui que l’on peut désormais qualifier de chef de l’État soviétique commettait l’erreur, comme nous l’avons appris d’Hélène Carrère d’Encausse, de … Lire la suite Longtemps porté par la vague antisoviétique, Evguéni Primakov pressent soudain l’imminence de la catastrophe