L’immense trou d’air qui s’ouvre devant une population française aux abois

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 33)
[Pour revenir au document n° 1, cliquer ici]

Ce pourrait être un gentil petit jeu… Aligner les quatre premiers graphiques proposés par Alexandre Mirlicourtois dans sa vidéo du 1er octobre 2012…, y joindre ses commentaires, et s’amuser des résultats de la France parmi ses challengers du Sud européen qui viennent si facilement lui faire la leçon…

 

« C’est ainsi que l’Espagne réussit, pas à pas, à réduire son déficit extérieur. »

 

« Comme vous pouvez le voir, le cheminement est encore plus rapide au Portugal. »

 

« Quant au redressement italien, il est spectaculaire. L’équilibre est désormais à portée de main. C’est juste une question de mois. »

 

« Quant à la France, c’est la bérézina : le déficit commercial parvient à peine à décoller de son plancher des 70 milliards d’euros. 70 milliards d’euros, c’est bien plus que les déficits espagnols, portugais et italiens réunis. »

Tordant, n’est-ce pas ?… de voir où en est la belle démocratie française en face de la descendance des régimes de Franco, Salazar et autres Mussolini… dont les Françaises et les Français tardent tant à comprendre en quoi ils ont pu être des modèles pour un certain… De Gaulle. C’est toute l’affaire de la montée des pouvoirs exécutifs en Europe (cf. ce lien).

Mais revenons à Alexandre Mirlicourtois, qui n’en avait pas encore fini avec nos déboires les plus récents…
« Mais il y a beaucoup plus troublant encore. L’Italie et l’Espagne sont en train de rééquilibrer leurs échanges avec l’Allemagne, j’ai bien dit l’Allemagne. »

…cette Allemagne dont nous commençons à comprendre en quoi elle est bien sortie victorieuse d’une Seconde Guerre mondiale qui n’était qu’un épisode de la grande lutte dont l’un des moments les plus remarquables aura été à la fois celui de l’écrasement de la Commune de Paris, de la prise de l’Alsace-Lorraine par la Prusse qui en profitait pour fonder l’Empire d’Allemagne dans la galerie des glaces du château de Versailles, et clouer le bec à l’économie française par le traité de Francfort (1871)… qui aura tenu ses promesses jusqu’à l’été de 1914…

Et donc, l’Italie et l’Espagne ?… par rapport à la nouvelle situation de l’Empire (l’Europe) allemand ?… et par rapport à cette vaincue qui s’ignore…  la France ?…

« La France de son côté se trouve dans une position très délicate. Avec un déficit cumulé de près de 40 milliards d’euros fin juillet sur les 12 derniers mois, jamais notre déficit n’a été aussi important avec nos voisins d’outre-Rhin. »

Ne serait-ce d’ailleurs pas qu’un début ?… Mais alors ?…

Alors, après la Libye (de Sarkozy), la Syrie (de Hollande)… ne pourrait-il pas y avoir le Venezuela ou l’Algérie (de Macron) ?…

Michel J. Cuny

Document n° 34…
L’euro : un outil efficace de mise au pas des classes travailleuses européennes


Une réflexion sur “L’immense trou d’air qui s’ouvre devant une population française aux abois

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.